Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 02/02/2016 10H

Une nuit Stanley Kubrick sur Ciné+ Club.

Trois films essentiels dans la carrière de Stanley Kubrick, ainsi qu’un documentaire consacré aux différentes interprétations de l’angoissant SHINING ponctuent une nuit dédiée à un des cinéastes majeurs du XXe siècle.

A retrouver sur la chaîne Ciné+ Club le dimanche 14 février 2016.

20H45 FULL METAL JACKET (1987). Un récit en deux parties sur un groupe de soldats envoyé au Vietnam, dans les années 1960. La première partie traite de l'entraînement éprouvant des jeunes recrues sous la main de fer du sergent instructeur Hartman. Parmi les nouveaux arrivants se distinguent James T. "Guignol" Davis et le fragile Leonard "Baleine" Lawrence, qui se donne la mort. Dans la seconde partie, "Guignol" est envoyé au Vietnam en tant que journalise militaire tandis que l'offensive du Têt éclate…

22H40 EYES WIDE SHUT (1998). William et Alice forment un couple idéal : beaux et riches, ils s'aiment, vivent à Manhattan et fréquentent la jet-set. Pourtant, lors d'une soirée, tel un présage, le tableau du bonheur s'assombrit. William se laisse cajoler par deux jeunes femmes ravissantes tandis qu'Alice tombe sous le charme d'un dandy hongrois. Le marivaudage est interrompu par un incident. De retour chez eux, Alice avoue à son mari la tentation qu'elle eut naguère de le tromper avec un officier de marine. Déstabilisé par le fantasme de sa femme, William quitte le domicile conjugal et glisse dans une étrange errance initiatique.

01H10 SHINING (1980). Jack Torrance, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude dans un hôtel fermé l'hiver dont Jack est le gardien. Danny, qui possède un don de médium, le "Shining", est effrayé à l'idée d'habiter ce lieu, théâtre marqué par de terribles événements passés.

03H10 ROOM 237. Document de 2012. Quelque trente ans après la sortie de SHINING de Stanley Kubrick, Rodney Ascher enquête sur les sens cachés de ce grand classique du film d'horreur à partir des "découvertes", parfois extravagantes, d'experts et de fans obsessionnels. Il construit un "Kubrick's Cube" fascinant et inquiétant.

Commenter cet article