Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 04/03 15h14

"Arctique-Antarctique, les givrés des pôles" dans Thalassa ce vendredi.

Scientifiques, aventuriers ou touristes, ils ne rêvent que de Blanc. En France cette passion pour les univers gelés et inhospitaliers des pôles réunit les membres d’un « club » très fermé ! L’Arctique et l’Antarctique ont attiré et séduit, au fil des siècles, des personnalités très différentes. Toutes ont payé de leur personne, parfois chèrement, pour accéder à ces terres promises. Deux mondes bien différents : au Nord l’Arctique est un océan de glace entouré par des continents alors qu’au Sud l’Antarctique est un continent gelé entouré par la mer.

Numéro spécial de Thalassa ce vendredi 4 mars dès 20h55 sur France 3. Le dépaysement est garanti !

Le sommaire :

- En 1986, Jean-Louis Etienne est le premier à atteindre le Pôle Nord en solitaire. Il s’inscrit dans la longue lignée des découvreurs français qui, depuis un siècle, associe Jules Dumont d’Urville, Jean-Baptiste Charcot ou Paul-Emile Victor. Ils ont planté le drapeau français sur des déserts blancs et implanté la graine de l’aventure extrême dans l’esprit de leurs compatriotes. En écrivant une légende, ils ont ouvert le monde. Les héros polaires du XXIème siècle sont Monsieur et Madame Tout le monde : des scientifiques et des techniciens qui vont travailler dans les bases de recherche mais aussi des curieux, des rêveurs, des amoureux, des passionnés. Isabelle Autissier exulte quand elle navigue dans le grand sud, Erik Orsenna enfile bravement ses moufles pour s’enquérir d’histoire, des Bretons se déshabillent pour plonger en apnée avec les baleines d’Antarctique, des sportifs tentent des exploits improbables en kayak, en voilier ou à pied… Aujourd’hui encore, les régions polaires restent des terres d’aventure où beaucoup reste à découvrir…. À commencer par soi.

- Ghislain Bardout et Emmanuelle Périe nous emmènent en expédition sous les glaces du Groenland pour une série de plongées dans des conditions extrêmes. Cette balade nous conduit à des profondeurs que personne n’avait jamais explorées : jusqu’à 100m dans une eau à -2°C ! Là c’est un monde inconnu qui s’offre à nous, un monde fait d’immenses blocs de glaces, d’une multitude d’invertébrés, de coraux aux couleurs éblouissantes et d’espèces méconnues. A bord de leur voilier polaire, Emmanuelle et Ghislain ont embarqué Robin leur jeune fils. C’est donc une « famille » qui, à l’image des explorateurs des siècles derniers, tente de repousser les dernières frontières scientifiques et humaines de notre planète.

- Les 200 passagers qui ont la chance de participer à cette croisière dans le Grand Nord n’en reviennent pas. Ils observent la banquise de près et découvrent la vie sauvage des régions polaires comme nous rêvons tous de le faire. Pour les accompagner Nicolas Dubreuil, à la fois guide et conférencier, connaît bien son sujet. Cet ethnologue est devenu l’un des spécialistes de la vie polaire après avoir effectué plusieurs séjours en solitaire sur les côtes du Groenland. Une croisière à bord du « Boréal » n’est bien sûr pas à la portée de toutes les bourses. À bord le luxe est partout mais c’est au dehors que le décor devient grandiose. Des paysages sublimes où les passagers-aventuriers vont faire leur premiers pas…

Crédit photo © Lucas Santucci

Commenter cet article