Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 24/03/2016 13H20

Corée, nos soldats oubliés : document cette nuit sur France 3.

Qui se souvient aujourd'hui que la France a participé au conflit le plus violent et le plus meurtrier de la guerre froide : la guerre de Corée ?

3421 hommes, uniquement volontaires, y combattront entre 1950 et 1953, dans un conflit qui fit plus de 3 millions de morts.

Grâce aux témoignages d'anciens combattants français, un  film documentaire diffusé à 23h50 ce jeudi sur France 3 nous fait entrer dans l'émotion d'une guerre à hauteur d'hommes. Dans un quotidien marqué par la neige et le froid, la camaraderie et les durs combats dans lesquels ils se sont engagés avec gloire et courage, aux côtés des soldats américains admiratifs de leur bravoure.

Le film est également construit autour d'images d'archives inédites de l'ECPAD sur le bataillon français, jamais sollicitées jusqu'alors, et celles d'archives personnelles des vétérans français. Il vient aujourd'hui mettre fin à un trou mémoriel en France.

Un document de Cédric Condon et Jean-Yves Le Naour.

Cédric Condon :

"J'étais conscient qu'en faisant ce film je réaliserai un film intimiste, un film hommage à des vétérans oubliés, à une guerre oubliée. La violence des combats décrite par ces combattants Français, la fraternité de ces hommes m'ont beaucoup touché, ainsi que l’histoire même de cette guerre de Corée, ce vain carnage. Aujourd’hui encore ce sont toujours les mêmes frontières entre la Corée du Nord et la Corée du Sud avant et après la guerre qui subsistent.

Avec Jean-Yves Le Naour, nous nous sommes attachés à respecter la parole de ces hommes, avec eux nous avons découvert la Guerre de Corée. Ils se sont prêtés au jeu de la mémoire, une mémoire parfois douloureuse, ils nous ont confié et surtout ouvert leurs archives intimes que nous avons utilisées pour raconter cette guerre de Corée à hauteur d’hommes.

Les archives de l’ECPAD, de Pathé-Gaumont et de l’INA nous ont permis de raconter et d’illustrer les enjeux politiques de l’époque. Il ne faut pas oublier, entre autres, que c’est la première intervention de l’ONU où une coalition se forme pour aller combattre « l’ennemi communiste ». Le tout dirigé par les Etats- Unis, en pleine guerre froide.

Nous terminons le documentaire par une chanson coréenne composée spécialement pour notre film par Younji Choi. Je lui ai demandé de retranscrire un poème écrit par un vétéran lorsqu’il combattait en Corée. Pour moi cette chanson vient montrer l’extraordinaire reconnaissance du peuple Coréen du Sud pour ces combattants Français, alors qu’en France on a tous oublié. Avec ce film, nous espérons en restaurer les mémoires."

Crédit photo © Kilaohm Productions

Commenter cet article

Decaux Thierry 27/03/2016 18:33

J'aimerais tellement récupérer cette belle chanson de Younji Choi. Mais comment faire ? Ma fille et mes petites filles habitent à Séoul et ce reportage est tellement important.

Christian Dechartres 25/03/2016 10:39

C'est une guerre atroce pourtant inconnue.
Le "pays du matin calme" ne l'a jamais été.
Pendant 2 ans, j'ai rédigé l'ouvrage "L'histoire de la Corée, pays du matin calme, et sa guerre tragique" avec le lieutenant Rahmani qui a vécu le drame de ce conflit dans les troupes du bataillon français de l'ONU. Rahmani est décédé en septembre 2015, mais il avait eu la satisfaction de voir son témoignage publié.
Pour sa mémoire et celle des combattants morts à ses côtés, je suis heureux d'avoir contribué à la publication de cet ouvrage.
Une pensée pour tous les Coréens qui souffrent en ce moment.
http://www.amazon.fr/Lhistoire-Cor%C3%A9e-matin-guerre-tragique/dp/2310020958

Christian Dechartres

charles 24/03/2016 19:15

Belle idée de documentaire, c'est vrai que la participation française à la guerre de Corée _ plutôt limitée comme on le voit _ est tout à fait méconnue ...

De ce conflit oublié, on se souvient surtout du chef-d'œuvre de Robert Altman, MASH, Palme d'or à Cannes en 1970 ... ;)