Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 04/03/2016 14H

Salut les terriens samedi avec Besancenot, Brunet, Kool Shen...

Samedi 5 mars à 19h05 sur Canal+, en clair.

THIERRY ARDISSON reçoit  dans Salut les terriens, talk que l'on retrouvera la saison prochaine, le porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste OLIVIER BESANCENOT pour son livre «Le véritable coût du capital» aux éditions Autrement.

Egalement présents : le rappeur KOOL SHEN pour son dernier album «Sur le fil du rasoir»; la comédienne ADELE EXARCHOPOULOS à l'affiche du film «Eperdument» réalisé par Pierre Godeau et le journaliste ERIC BRUNET en éditorialiste.​

FRANCK GASTAMBIDE & ANOUAR TOUBALL viendront promouvoir la comédie Pattaya, qui a dépassé le million de spectateurs.

Comme de coutume, billets de TOM VILLA et STEPHANE GUILLON.

Crédit photo © Maxime Bruno - Canal+.

Commenter cet article

Alexia 05/03/2016 23:00

Suis juste une petite factrice de Courchevel et c'est juste un gros Bordel j'en appel à vous médias

Sophou 05/03/2016 21:02

"J'ai envie de toi, je te prends...'dixit Eric Brunet au sujet des relations qui devraient exister dans le monde du travail comme il est de mise dans la vie quotidienne (selon son opinion), je veux espérer qu'il n'ait pas achevé son discours(ou plutôt son soliloque) et qu'il aurait voulu ajouter au dialogue d'embauche évoqué, une simple question : "Et toi, as tu envie?".Mais j'en doute un peu, vu le peu d'intérêt, voire le manque d'écoute qu'il a manifesté aux remarques des autres invités...Mais bon, c'est peut-être juste lié au stress d'intervenir dans une aussi chouette émission...

bernard bourdon 05/03/2016 20:30

il aurait pu aussi bien amener le celebre livre rouge asiatique......Nous ,elites avons raison,vous,pietailles:circulez.....

Dupuy 05/03/2016 20:02

Mr Eric Brunet ne doit sûrement pas vivre avec le smic et heureusement qu'il existe le code du travail pour protéger les salariés, les employeurs savent comment licencier des cdi sans que sa leurs coûte beaucoup d'argent faute grave