Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 05/04/2016

Le téléfilm inédit  "Diabolique" avec Michèle Laroque et Laurent Stocker ce mardi.

La fiction inédite Diabolique est tirée de l’histoire des « reclus de Monflanquin », celle de la famille Védrines qui, de 2001 à 2008, a été placée sous l’influence de Thierry Tilly et spoliée. Ghislaine de Védrines a raconté son histoire dans le livre Diabolique, XO Éditions.

Le téléfilm sera proposé ce 5 avril sur France 3 en première partie de soirée. Et sera suivi d'un débat.

Synopsis : Conseil de famille chez les Lassay. Le château est en piteux état et, par manque de subventions de l’État, il faut impérativement trouver des fonds pour le restaurer. De Charles, l’aîné de la famille, à François-Henri, le propriétaire officiel, aucun ne peut en assumer les frais. Alors, comme de coutume, tout le monde s’en remet à Hélène, fille cadette et pilier de la famille, pour trouver une solution. Femme très active, mariée au directeur d’un magazine, Gérard Anger, Hélène mène de front la sauvegarde du château et la direction de son école de secrétariat. Elle y rencontre Thomas Texier, un entrepreneur plein de ressources, qui lui propose un équipement informatique défiant toute concurrence. Amoureux des vieilles pierres, fasciné par les grandes familles, il trouve également une solution à l’épineuse question des rénovations du château. Toute la famille tombe sous le charme de cet « homme providentiel ». Devenu indispensable, il s’immisce dans les affaires personnelles de chacun. Il va s’employer à persuader Hélène que la famille est menacée par des lobbies pour mieux l’isoler et la contrôler.

Au fil des mois, à force de savantes mises en scène, les trois générations de la famille vont être immergées dans une paranoïa totale, sous le joug de cet homme dont le seul but est de les dépouiller jusqu’au dernier centime. Ceux qui résistent, comme Gérard, le mari d’Hélène, ou sa belle-soeur Isabelle, sont impitoyablement rejetés par le clan…

Réalisateur : Gabriel Aghion.

Scénario, adaptation et dialogues : Julien Guérif et Pierre Isoard.

Productrice : Pascale Breugnot.

Avec :

Michèle Laroque : Hélène de Lassay Anger

Laurent Stocker de la Comédie-Française : Thomas Texier

Anne Consigny : Isabelle de Lassay

Philippe Résimont : Gérard Anger

Antoine Chappey : François-Henri de Lassay

Serge Larivière : Charles de Lassay

Arthur Choisnet : Thibault de Lassay

Ernst Umhauer : Aymeric de Lassay

Grégoire Didelot : Paul Anger

Édith Scob : Madeleine de Lassay

Gabriel Aghion, à propos de l’histoire de Ghislaine de Védrines : "J’avais regardé des documentaires qui relataient leur incroyable histoire. En revanche, j’ai lu son livre après avoir eu connaissance du passionnant scénario et avant de commencer à tourner. Tout le travail de réalisation était de restituer une vérité à cette histoire, même si elle est vraie. Je devais me réapproprier cette histoire, la réinventer en fiction et bien me garder de juger les personnages. Il fallait essayer de les comprendre, malgré leurs zones d’ombre, bien décrites dans le scénario par ailleurs. C’était mon travail avec les acteurs dont le jeu a donné un poids de vérité".

Comment la famille a pu se laisser prendre par une personne de prime abord insignifiante ? C’est ce que Gabriel Aghion a trouvé passionnant à exprimer dans la mise en scène : "montrer que c’est possible et comment c’est possible. Diriger les acteurs et leur donner le maximum de poids et de vérité. Avec des interprètes aussi talentueux, cela a été une immense complicité et un grand plaisir. Quand on analyse bien la situation des Lassay dans Diabolique, on comprend qu’il existe une faille chez eux. Les Lassay ont l’impression d’être ignorés par la société, alors qu’aux siècles précédents c’est l’aristocratie qui dirigeait la France. Ajoutons que cette famille n’est unie qu’en apparence. Surgit alors Thomas Texier. Il va s’introduire dans cette faille et, une fois pénétré à l’intérieur, il y restera, et la famille se retrouve ferrée par cet arnaqueur. Ils voient arriver une personne qui leur dit qu’ils sont extraordinaires, uniques, et qu’ils incarnent l’histoire de France. C’est ce qu’ils voulaient entendre depuis longtemps ! Cette déclaration leur fait un bien fou : Texier est pour eux une vraie thérapie."

Commenter cet article