Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 25/04 6h24

Le témoignage de Suzy Favor Hamilton dans Sept à Huit (vidéo).

Vu hier  en avant-soirée sur TF1, à la fin du magazine hebdomadaire Sept à Huit présenté par Harry Roselmack.

D'accro au sport... à accro au sexe. Voilà l'histoire de Suzy Favor Hamilton, ancienne championne du 1500 mètres, célèbre pour son malaise durant une course aux Jeux olympiques d'été de l'an 2000, à Sydney. Après l'arrêt de sa carrière de haut niveau, sa vie bascule. Sa volonté d'être la meilleure sur la piste est remplacée par son désir "d'être la meilleure au lit" : elle devient call girl à Las Vegas, loin de sa vie tranquille et rangée dans le Wisconsin, avec son mari et sa fille. Elle devient même l'une des prostituées les mieux payées de la ville. En 2012, le scandale éclate : un magazine révèle sa double vie. Quelques années plus tard, elle est finalement diagnostiquée bipolaire, une maladie contre laquelle elle se bat toujours aujourd'hui. C’est le portrait de la semaine par Thierry Demazière et Léo Monnet.

Un bouquin est sorti fin mars et est présenté ainsi par l'éditeur :Suzy avait tout, la beauté, le talent, de grands sponsors, une famille, trois participations aux Jeux Olympiques et un jeune mari aimant. Mais pour échapper à son mal de vivre et à une terrible anxiété, elle est devenue Kelly et s’est créé une double vie à Las Vegas…

"Je me concentrais sur ce que je pensais être le look idéal pour une escort girl de choix. J’étais maintenant la numéro 2 des hôtesses les plus demandées de Vegas. Mon ambition absolue était de devenir la numéro 1. Il fallait que mon apparence fasse la différence… Naturellement, mon ascension a été rapide. Pas assez rapide à mon goût, bien entendu. Mes séances d’UV donnaient l’impression que mon corps avait baigné dans la lumière du désert. Les robes moulantes que je portais continuaient de décroître en taille, à cause de mon manque d’appétit. Dans un jour comme celui-là, je voulais juste me nourrir de mon exaltation. Ce jour-là, je portais une robe moulante rouge vif conçue par mon créateur préféré, Hervé Léger. Elle m’allait comme une seconde peau. Je n’avais pas envie de retourner à mon ancienne vie. Ni aujourd’hui, ni jamais."

Commenter cet article