Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 16/04 6h20

Michel Field reconnaît des erreurs et fait des concessions.

Entretien avec Michel Field, directeur de l'information de France Télévisions, dans les colonnes du quotidien Le Parisien ce samedi 16 avril 2016.

Visé par une motion de défiance, soumise mardi au vite des journalistes, il reconnaît ses erreurs et veut reprendre le dialogue. Il dit ses regrets concernant son attitude désinvolte sur le plateau du Supplément et estime qu'il aurait dû mieux associer les cadres de la rédaction aux décisions prises.

Michel Field souligne qu'une motion de défiance est un singulier rappel à l'ordre. "On écoute ce que cela veut dire et on y répond. Je n'ai pas l'intention de démissionner".

Il rappelle avoir un profond respect pour la rédaction, son professionnalisme et sa passion d'offrir chaque jour une info de qualité et de référence. "Un homme seul ne peut pas tout faire. Je me suis entouré d’une équipe de manageurs talentueux, à qui je délègue des responsabilités. A nous d’expliquer vers où nous allons, et d’apporter de lacohérence et du sens aux différents chantiers".

Concernant le projetcontesté  de confier à un producteur extérieur l’une des émissions politiques de la rentrée, Michel Field annonce avoir entendu les demandes de la rédaction de maîtriser pleinement les émissions politiques et il renonce à ce projet. "Je m’appuie sur le service politique de France Télévisions".

Crédit photo © Tristan Paviot - France télévisions.

Commenter cet article

FPth 16/04/2016 13:29

Comme tous ces dirigeants nommés dans les institutions publiques, ils arrivent avec leurs certitudes et la volonté de laisser leur nom à une réforme.
Rien d'autre.
Quitte à tout mettre par terre, casser des dynamiques d'équipes et des équipes elles-mêmes, juste pour satisfaire à une lettre de mission déconnectée de la demande du public ou de son intérêt, et satisfaire à une nomination carriériste.
Le " on écoute mais je n'ai pas l'intention de démissionner " est très révélateur.
Bonne chance aux rédactions !