Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 15/05 6h43

Les reportages de 7 à 8 ce dimanche : comédie musicale, PortAventura, Ah Moon.

Les reportages proposés ce dimanche 15 mai 2016 sur TF1 lors du magazine Sept à Huit Life à 17h25 puis Sept à Huit à 18h15. Deux rendez-vous présentés par Harry Roselmack.

- Tout pour la musique : C'est la première école de comédie musicale en France. Ils sont une centaine d'élèves à y suivre des cours de chant et de danse. Clémence, originaire de Béthune, a su convaincre ses parents de la laisser venir seule à Paris à 17 ans. Christian, 53 ans, ancien cadre d'Air France, a tout plaqué pour vivre son rêve de jeunesse. Nicolas, 22 ans, se bat pour réussir malgré un handicap, qu'il cache même à ses professeurs. Diogo, un Brésilien de 30 ans, compte bien jouer de ses charmes pour faire carrière en France. Pendant deux ans, ils vont transpirer, vibrer, et parfois craquer. Mais seuls les meilleurs, à peine un quart d'entre eux, parviendront à faire du spectacle leur métier. Reportage de Stéphanie Davoigneau et Henri Marquis.

- Grands frissons : C'est l'un des plus grands parcs d'attraction européens. A Portaventura, en Espagne, les stars sont les manèges à sensations : les montagnes russes culminent à 76 mètres, le toboggan qui vient d'être inauguré est le plus haut d'Europe. Myriam Alma et Tony Casabianca explorent les coulisses de ce parc XXL fréquenté chaque année par près de quatre millions de visiteurs.

- Révolution pop : On la surnomme "La Rihanna de l'Asie du Sud Est". Justaucorps transparent, déhanchés sensuels et mélopées langoureuses... A 24 ans, Ah Moon est une star de la pop en Birmanie. Dans ce pays gouverné pendant cinquante ans par une dictature militaire oppressante, qui vient tout juste de s'ouvrir à la démocratie, son audace fascine et dérange à la fois. Ah Moon lutte contre la censure et le conservatisme, y compris dans sa propre famille. Le symbole sexy d'une jeunesse birmane avide d'ouverture et de nouvelles libertés. Reportage d'Emmanuelle Msika et Raoul Seigneur.

- Amour en souffrance : Judith Norman a adopté sa fille Mina en Ethiopie. Abandonnée dans un orphelinat, elle a alors 13 mois. Après plusieurs années de bonheur, la fillette devient agressive avec sa famille, jusqu'à gifler sa mère, à l'âge de 14 ans. Depuis, Judith cherche à comprendre les raisons de ce drame familial, de son impuissance à rendre Mina heureuse. Dans le portrait de la semaine, par Thierry Demaizière et Alban Teurlai, elle raconte son histoire pour dire que parfois, l'amour des parents adoptifs ne suffit pas à apaiser le mal-être et la souffrance d'enfants déracinés. Elle lève le voile sur un tabou, pour dire à d'autres parents qu'ils ne sont pas seuls.

Crédit photo © Julien Cauvin - TF1.

Commenter cet article