Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 03/06 6h25

Faut pas rêver en Nouvelle-Zélande ce vendredi sur France 3.

Ce premier vendredi de juin, à 20h55 sur France 3. Pour le magazine Faut pas rêver, Philippe Gougler nous emmène très loin, à l’autre bout du monde, en Nouvelle-Zélande.

Au milieu d’une nature luxuriante, Maoris et descendants d’Européens perpétuent avec passion des traditions étonnantes.

Au cours de ce voyage, nous découvrons la beauté sauvage de l’Île du Sud où Philippe se met en quête de trouver de l’or... C’est aussi dans cette partie du pays que les éleveurs emploient tous les moyens possibles pour regrouper leur bétail : bateau, moto, et même hélicoptère ! Puis Philippe nous fait découvrir le caractère volcanique de l’Île du Nord, à bord d’un hydravion. C’est dans les forêts de cette région que les Maoris trouvent de quoi se nourrir grâce à une fougère, devenue l’un des symboles du pays. Philippe poursuit son voyage par une immersion dans la ville d’Auckland, en compagnie d’une équipe de rameuses maories très attachées à leur culture ancestrale. Parmi les activités les plus répandues, on peut assister tout au long de l’année à un drôle de championnat : le concours de tonte des moutons ! Et si les ovins sont loin d’être menacés, certaines espèces animales ont besoin qu’on les protège. C’est le cas des kiwis, ces oiseaux improbables que Philippe est parti dénicher, en compagnie d’un de leurs protecteurs. Enfin, nous faisons connaissance avec un couple qui a choisi de vivre à l’écart du monde pour être au plus près de la nature et de ses bienfaits. De vrais Robinson néo-zélandais !

Les reportages :

Les cowboys du fleuve. Peu de choses ont changé depuis un siècle pour les cowboys du fleuve Waiatoto, sur la côte ouest de l’Ile du Sud. Les caprices du fleuve et la violence des précipitations ont fait de cette région l'une des plus hostiles de Nouvelle-Zélande. Kim Landreth y possède un ranch de 400 têtes de bétail. Comme ses illustres ancêtres, il pratique l’élevage à l'ancienne ; ses vaches vivent en liberté et n’ont comme clôture que le fleuve. Dans quelques jours, Kim devra mener ses meilleurs spécimens à la grande vente de Haast. Pour les capturer, tous les moyens sont bons : chevaux, jet-boat, hélicoptère… Mais la météo va lui compliquer considérablement la partie.

La forêt dans l’assiette. Charles Royal est Maori. Chaque jour, il part en forêt recenser la flore que ses ancêtres cuisinaient autrefois. Et notamment la fougère, une des plantes les plus courantes de Nouvelle-Zélande ; il y en a plus de 320 espèces ! Charles et l’un des rares à savoir lesquelles sont comestibles. Au milieu des paysages spectaculaires de Rotorua, sur l’Île du Nord, là où l'activité géothermique est la plus forte, il déniche des plantes étonnantes qui régalent le palais, mais qui ont aussi des vertus thérapeutiques...

Ciseaux d’or. En Nouvelle-Zélande, il y a dix fois plus de moutons que d'habitants. Débarqués avec les colons britanniques au XIXe siècle, ils fournissent plus du quart de la production mondiale de laine. Du coup, il y a un métier qui compte dans cette contrée lointaine : tondeur de moutons. Un métier qui est aussi devenu un sport national. Chaque week-end, les " All Blacks du rasoir " s'affrontent dans de véritables joutes laineuses. Des vedettes dont certaines ont fait fortune... grâce au mouton.

Seul au monde.  A l'embouchure de la «Gorge River», sur la côte ouest de l’Île du Sud, le décor est grandiose et sauvage. C’est ici, à deux jours de marche du premier sentier balisé, que Robert Long a décidé de s’installer, il y a 35 ans. La mer de Tasman va lui offrir de quoi se nourrir. Le fleuve et la forêt primaire deviendront son refuge. Robert va retaper une vieille cabane et vivre ainsi seul pendant une dizaine d'années. Le hasard lui fera croiser le chemin de Catherine, une microbiologiste ; ils tombent amoureux, elle décide de rester. Depuis, ils n’ont jamais imaginé quitter leur paradis du bout du monde. Nous partageons le quotidien de ce couple hors du commun, que l’amour des paysages et de la nature rassemble, loin du monde.

Crédit photo © Faut pas rêver.

Commenter cet article