Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 23/06/2016 16H40

Les 10 lauréats du concours inRocKs lab 2016.

Avec plus de 2000 candidatures reçues, la rédaction inRocKs lab lève le voile sur sa promotion 2016. Au programme : duo de synth-pop, ovni rap, crooner de variété, funk arabisant, rock garage cradingue à retrouver à la Gaîté Lyrique à Paris le 16 et 17 septembre. Voici ci-dessous "les 10 nouvelles pépites musicales qui vont agiter la nouvelle scène française en 2016". Succédant aux ex-lauréats Feu! Chatterton, Juliette Armanet, Aline, Minuit ou encore Christine & The Queens, ces jeunes pousses devraient faire parler d’elles dans les mois à venir.

 

Malca (Paris). Originaire de Casablanca, qu’il a quitté il y a huit ans pour venir s’installer à Paris, Malca fait souffler un vent d’air chaud sur l’électro hexagonale.. Puisant à la fois dans le funk sensuel de Prince et les sonorités chaleureuses de son pays natal, ce jeune chanteur crée un univers hybride et ultramoderne, comme en témoigne le clip de Ya Layli, véritable choc des cultures entre arts digitaux et orientaux, proche du synthétisme arabisant de Fatima Al Qadiri.

Michelle Blades (Paris). Née au Panama, Michelle Blades grandit aux Etats-Unis, entre les plages de Miami et les terres arides de l’Arizona, où elle commence à se produire en concerts, puis s’installe à Paris il y a quatre ans, rejoignant ainsi le label Midnight Special Records. Forte de ce multiculturalisme, la chanteuse s’essaie à divers genres. Après un album rock et exotique sorti en 2015,son nouvel EP Polylust est plus intimiste, lorgnant du côté d’une soul synthétique.

Laure Briard (Toulouse). Sur une pop rock toute en légèreté, Laure Briard nous émerveille par la charmante nonchalance de sa voix, située quelque part entre le timbre épuré de Nico et la folie douce de Satomi Matsuzaki, du groupe Deerhoof. Après un premier album co-composé, avec l’aide de ses amis Julien Gasc et Benjamin Glibert d’Aquaserge, la chanteuse sort cette année Sur La Piste De Danse, nouveau disque au ton plus enjoué, incorporant éléments de cha-cha-cha, rock et bossa nova.

Daze (Rouen). Nouveau prodige de l’électro, le producteur rouennais Daze apporte un véritable vent de fraîcheur sur la scène funk, en y injectant pêle-mêle samples vintage et cascades de synthés futuristes. Un savoureux mélange, à mi-chemin entre la french touch des Daft Punk et les grooves disco des seventies, arrivé à maturité sur son mini LP Variations, parfaite bande-son des samedis soirs sur le dance floor.

Eddy de Pretto (Paris). Biberonné aux grands noms de la chanson francophone tels que Jacques Brel et Edith Piaf, Eddy De Pretto nous captive par l’ingéniosité de ses textes. Auteur d’un premier EP co-composé avec Cédric Janin, qui l’accompagne également sur scène au piano, Eddy insuffle à son univers pop un esprit soul anglo-saxon, relevé par un timbre de crooner, chaleureux et envoûtant.

Nusky et Vaati (Paris) .Fruit de la rencontre entre un MC (comédien à ses heures perdues) et d’un beatmaker surdoué, le duo Nusky & Vaati confectionne des perles nocturnes et entêtantes, faisant figure d’ovni dans le paysage musical français. Sur des productions trap léchées, Nusky déverse un flow éraillé et délicieusement auto-tuné, à la manière de ses pairs Young Thug et iLoveMakonnen. Le dernier projet du combo, Swuh, est un condensé de bangers mélancoliques, calibré pour les fins de soirées désenchantées. A retrouver également cet été à Rock en Seine.

Agar Agar (Paris). Avec seulement un single au compteur, le duo Agar Agar affole déjà la toile. Prettiest Virgin, premier extrait d’un EP prévu pour le mois de septembre, subjugue par sa simplicité et son minimalisme hypnotiques. Sur une instrumentation synth-pop et acid disco éthérée, dirigée de main de maître par Armand, se pose la voix sombre et suave de sa comparse Clara, diva soul au grain de velours, tout droit sortie des années 80.

Royaume (Paris). Duo formé par la chanteuse franco-japonaise Yumi et le Parisien Moon Boy, Royaume s’est fait connaître grâce au titre Blue Asphalt. Inspirées des ballades mélancoliques de London Grammar et des escapades nocturnes de The XX, leurs productions mêlent beats impulsifs et instrumentations acoustiques, fragiles et intimistes. Un dépouillement qui laisse parfois place à d’enivrantes harmonies vocales, comme sur leur dernier single Endless Grace, titre hommage à The Tree Of Life de Terrence Malik.

Clara Luciani (Paris). Monstre d’amour ou transfuge de Bovary, les chansons de Clara Luciani ont l’ambivalence des spleens heureux. Après avoir chanté en anglais pour les formations Nouvelle Vague, Bristol et son duo Hologram, c’est désormais en français que lui viennent les paroles douces-amères de ses nouveaux morceaux, situés quelque part entre ceux Gainsbourg et Joni Mitchell. Elle prépare aujourd’hui son premier EP, épaulée par Ambroise Willaume alias Sage, membre du trio Revolver.

Kaviar Special (Rennes). Signés sur Howlin’ Banana Records, le label français de référence en matière de garage rock, les Kaviar Special délivrent un son crasseux et lo-fi légèrement teinté d’atmosphères psychés. Envoyés à tout berzingue, leurs riffs et leurs mélodies irrésistibles sont remarqués dès la sortie de leur premier album en 2013. Egalement repérés par Rock en Seine, les Rennais réalisent cette année un nouveau disque sobrement intitulé #2, se plaçant d’ores et déjà comme les dignes successeurs de Ty Segall et Thee Oh Sees.

 

Les récompenses des lauréats

- Stage de formation au Studio des variétés

- Stage de formation IRMA avec le FAIR Équipement

- 10 000 euros en bons d'achats en instruments de musique offerts par Bax-Shop répartis entre les 10 lauréats Live

- Programmation des 10 lauréats au Festival les inRocKs lab à la Gaité lyrique à Paris le 16 et 17 septembre

- Programmation au Festival les inRocKs 2016 en novembre

- Accompagnement à l’export et soutien pour une tournée de concerts à l’international avec l’Institut Français

Commenter cet article