Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 13/06/2016 9H50

Médecins du Monde dévoile une campagne pour dénoncer le prix révoltant des médicaments.

Médecins du Monde dévoile ce lundi une campagne pour, est-il communiqué, dénoncer le prix révoltant des médicaments et alerter sur le risque qu’il fait porter sur notre système de santé.

Le communiqué :

"La mise sur le marché du sofosbuvir, le premier des antiviraux à action directe efficace contre l’hépatite virale C, a agi comme un révélateur des dysfonctionnements en matière de production et de fixation du prix des médicaments. Le traitement de 12 semaines est en effet vendu 41 000 € par patient alors qu’il ne coûterait que 100 euros à produire, selon une étude du chercheur Andrew Hill.

Les traitements contre le cancer sont aussi devenus un marché particulièrement juteux pour les firmes pharmaceutiques. Le Glivec, un traitement contre la leucémie, est aujourd’hui vendu 40 000 euros par an et par patient pour un coût de production estimé à seulement 200 euros. Le Keytruda, un traitement contre le mélanome, est annoncé à un prix de 100 000€ par an et par patient.

Généralement, les autorités qui fixent le prix d’un médicament acceptent de s’aligner sur les exigences des firmes pharmaceutiques. Ces derniers déterminent le prix en fonction de la capacité des États à payer pour avoir accès au traitement. Plus un État est riche, plus le prix sera élevé.

« Ces prix exorbitants ne pourront bientôt plus être pris en charge par la sécurité sociale. Demain, qui pourra payer de telles sommes pour se faire soigner ? La mainmise de l’industrie pharmaceutique sur le système de la brevetabilité doit cesser. Les autorités laissent les laboratoires dicter leurs prix et abandonnent leur mission, celle de protéger la santé des populations. Il est maintenant temps que Marisol Touraine agisse en ce sens : ce n’est pas au marché de faire la loi, c’est à l’Etat. » affirme le Docteur Françoise Sivignon, Présidente de Médecins du Monde.

Conçue par l’agence DDB Paris, la campagne se décline en douze visuels prenant pour angle la rentabilité des maladies : « Une leucémie c’est en moyenne 20 000% de marge brute », « Bien placé, un cancer peut rapporter jusqu’à 120 000 euros. », « Le mélanome c’est quoi exactement ? C’est 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires. »

Le public est invité à se rendre sur le site internet www.leprixdelavie.com afin de signer une pétition, adressée à la Ministre de la Santé Marisol Touraine pour faire baisser le prix des médicaments. Afin de diffuser la campagne, était prévu, entre autres, un important plan d’affichage urbain (métro, abribus,…). Mais malheureusement, Médecins du Monde s’est vu refuser la campagne par l’ensemble des réseaux d’affichage. Un dispositif de guérilla marketing a donc été mis en place avec de l’affichage sauvage, du web, du social media mais également une présence dans les grands quotidiens nationaux. "

Commenter cet article

Albert 25/06/2016 12:51

Confier notre santé au privé,c'est confier notre plus joli poulet à un renard. Et comme un afficheur est un autre goupil, vous le voyez montrer sur nos murs le premier tordant le cou à une cocotte ?

Dédé Linquant 13/06/2016 14:08

Et dire que la sécu nous demande d'acheter des génériques pour faire des économies....
Fort de café !!!!!!