Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 14/06 20h25

Michel Cymes nous plonge ce soir dans l'univers de la pédiatrie.

 

La pédiatrie est sans doute la spécialité médicale la plus délicate, mais aussi la plus porteuse d’espoir. C’est dans cet univers chargé d’émotions que Michel Cymes nous plonge ce mardi à 20h55 sur France 2, en suivant le parcours d’un nouveau-né pris en charge en urgence à l’Hôpital Necker à Paris et celui d’une adolescente opérée d’une scoliose très déformante à la Timone à Marseille.

Ces interventions de pointe sont l’aboutissement d’une histoire médicale très riche, qui, en quelques siècles, a vu chuter la mortalité infantile de façon vertigineuse. Grâce à quelles révolutions médicales ? Quels pionniers, quels risques fous ont-ils pris ? C’est ce que vous allez découvrir dans ce nouvel épisode d’Aventures de médecine. ​

Lors de ce numéro, vous suivrez notamment les parcours médicaux de deux enfants confrontés à une malformation.

1) Marvin : un nouveau-né très fragile. "Elodie et Benoît l’ont appris pendant la grossesse : leur petit Marvin souffre d’un Laparoschisis. Lors de son développement, son abdomen ne s’est pas fermé correctement et ses intestins sont restés en dehors. Dès qu’il sera sorti du ventre de sa mère, le risque infectieux sera énorme. Il devra donc être opéré, en urgence, dans les heures qui suivront sa naissance. Nous avons suivi ses parents avant la naissance, puis, le jour de la césarienne d’Elodie à l’hôpital Necker, dans les premières heures de la vie de Marvin. Nous avons assisté, avec Michel, à l’intervention et suivi les gestes délicats qui consiste à rentrer les intestins du nouveau-né dans son abdomen pour éviter tout risque infectieux.


"

2) Julia : une adolescente face à une chirurgie lourde. "A 15 ans, Julia souffre de la malformation orthopédique la plus fréquente chez l’adolescent : la scoliose. Depuis la puberté, sa colonne vertébrale ne cesse de se tordre. Elle est aujourd’hui tellement déformée qu’elle fait souffrir la jeune fille, et qu’elle menace, à terme, de l’handicaper lourdement. Julia n’a plus le choix. Soutenue par Marie et Olivier, ses parents, elle a dû se résoudre à la chirurgie. Nous l’avons accompagnée depuis les cimes alpines où la jeune fille a grandi jusqu’à l’hôpital de la Timone, à Marseille, où s’est déroulée l’opération. Une chirurgie impressionnante, et extrêmement délicate, puisqu’elle consiste à fixer des tiges en titane dans sa colonne vertébrale, à quelques millimètres à peine de sa moelle épinière. Un petit écart de trajectoire et c’est toute la motricité de la jeune fille qui est menacée".

Pour bien comprendre cette chirurgie complexe, des animations 3D viendront montrer ce que la caméra ne peut pas saisir. ​ Et la parole sera donnée à des enfants et des familles qui ont traversé des épreuves médicales importantes. C’est le cas de Sarah, 10 ans, qui, après 5 années passées à se battre contre une leucémie apprend qu’elle est guérie.

Crédit photo © Pulsations.

Commenter cet article