Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 15/08 15h05

2001, l'odyssée de l'espace et Full Metal Jacket, de Kubrick, diffusés ce soir.

Deux grands classiques signés Stlanley Kubrick ce lundi 15 août en soirée : le chef d'oeuvre 2001, l'odyssée de l'espace à 20h55 sur ARTE et le film de guerre Full Metal Jacket à 22h50 sur D8 (les deux oeuvres se chevauchent, hélas).

 

2001 :

En plein désert, deux tribus de grands singes s’affrontent autour d’un point d’eau. L’apparition d’un mystérieux monolithe fascine l’un des primates, qui bientôt crée l’outil lui permettant de dominer ses congénères. Des millions d’années plus tard, des astronautes découvrent un monolithe identique dans le sol lunaire. Dardant ses puissants rayons vers Jupiter, il est le premier signe d’une civilisation extraterrestre. Un vaisseau entièrement supervisé par le superordinateur Hal 9000 embarque cinq cosmonautes, dont trois en hibernation, à destination de la planète géante…

“Les scènes fortes, celles dont vous vous souvenez, ne sont jamais des scènes où les gens se parlent, ce sont presque toujours des scènes de musique et d’images”, a dit un jour Kubrick. En ce sens, 2001 : l’odyssée de l’espace est certainement le film le plus abouti de l’histoire du cinéma, soulgine ARTE ; la musique et les images forment ensemble un spectacle chorégraphique qui dépasse l’expérience verbale. La sobriété des effets spéciaux est exemplaire, l’harmonie sublime, et le résultat atteint la perfection.

Scénario : Stanley Kubrick et Arthur C. Clarke, d’après sa nouvelle, The sentinel.

Avec : Keir Dullea (le docteur David Bowman), Gary Lockwood (le docteur Frank Poole), William Sylvester (le docteur Floyd), Daniel Richter (Moonwatcher), Douglas Rain (la voix de Hal).

Musique : Aram Khatchaturian, György Ligeti.

 

Full Metal Jacket :

Avec Matthew Modine, Adam Baldwin, Vincent D'Onofrio, R Lee Ermey, Dorian Harewood, Arliss Howard, Ed O'Ross, John Terry, Bruce Boa, Ian Tyler,...

Un camp d'entraînement en Caroline du Nord, à la fin des années 60. Le sergent Hartman, du corps des marines, prend en main les nouvelles recrues, avec l'ambition d'en faire des machines à tuer.

La guerre que les Etats-Unis mènent au Viêtnam nécessite en effet des soldats sans états d'âme. Tous les moyens sont bons. De l'injure à l'humiliation, Hartman se déchaîne. Il choisit une victime idéale, le soldat Pyle, un brin empoté, qu'il surnomme Baleine et qu'il accable tout particulièrement. Guignol, un autre troupier, est chargé d'enseigner l'art du maniement du fusil, «le seul ami du soldat», au malheureux Pyle. A force de patience, Guignol gagne la confiance de son élève...

Commenter cet article