Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 09/08 6h32

"Cheikh Zayed, une légende arabe", par Frédéric Mitterrand : rediffusion ce soir sur ARTE.

Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyane est le fondateur de l’union des Émirats arabes, sur la rive sud du golfe arabique, limitrophe de l’Arabie Saoudite et du Sultanat d’Oman, réalisée en 1971 avec la fin du protectorat Britannique.

Lui-même souverain de l’émirat d’Abou Dhabi depuis 1966 après avoir fait déposer son frère, Cheikh Schakbout réticent à moderniser et à développer son état malgré sa richesse en ressources pétrolières, Cheikh Zayed a réussi à persuader le souverain de Dubaï, Cheikh Rachid, ainsi que les princes des autres petits états du golfe à s’unir en une seule fédération.

Homme du désert, habile, tolérant et doté d’une volonté exceptionnelle, Cheikh Zayed a ainsi mis fin à des siècles de guerres tribales, édifié un état moderne aux infrastructures impressionnantes capable de résister aux convoitises de ses puissants voisins et de s’affirmer comme un pôle de stabilité et de prospérité exceptionnel, véritable préfiguration du XXIe siècle. Plus de dix ans après sa mort, survenue en 2004, l’Union des Émirats Arabes a développé une identité propre différente de celle du Koweït, du Bahreïn et du Qatar, les autres monarchies du Golfe.

C’est l’histoire de cette réussite et de celui qui en fut le principal acteur qui est relatée par « Cheikh Zayed, une légende arabe » à travers des séquences tournées sur place, divers témoignages et de très nombreux documents d’archives filmées inédites.

Un documentaire réalisé par Frédéric Mitterrand EST REdiffusé ce mardi à 22h50 sur ARTE.

Frédéric Mitterrand explique d'où lui est venue l’idée de réaliser un documentaire sur le Cheikh Zayed : "En lisant, il y a plus de vingt-cinq ans, Le désert des déserts, un très beau livre de l’explorateur britannique Wilfred Thesiger, qui a arpenté le monde arabe tout au long de sa vie. Il raconte sa rencontre dans les années 1940 avec le cheikh inconnu d’une oasis perdue, Al-Aïn. Quatre pages dans lesquelles Thesiger brosse un portrait extraordinaire de cet homme. Il s’agissait évidemment du Cheikh Zayed, bien avant qu’il ne devienne émir d’Abu Dhabi (1966) puis fondateur et président des Émirats arabes unis (1971). Depuis, je suis resté marqué par cette description. Ensuite, je l’ai rencontré, de très loin, et j’ai été frappé par son charisme. (...) Je voulais me concentrer sur le personnage de Zayed, sur ce qu’il rêvait d’accomplir, plutôt que de m’engager dans une sorte de radioscopie actuelle des Émirats comme il en existe déjà beaucoup – par ailleurs souvent intéressantes mais aussi très critiques. J’ai estimé qu’il fallait mettre en valeur les éléments positifs de son caractère afin de réaliser un film sans condescendance."

Crédit illustration © Electron libre.

Commenter cet article