Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 20/10/2016 7H55

Nouvelle saison de Profilage ce jeudi soir : les premières minutes (vidéo).

Nouvelle saison de Profilage dès ce jeudi 20 octobre sur TF1 : les premières minutes ci-dessous.

Le début : Alors que Chloé se remet du décès de Garrel abattu par Rocher, une émission de télévision consacrée aux "Jumelles du cachot " relance la quête d’Adèle pour retrouver sa sœur, Camille, et arrêter Argos. L’arrivée d’Elikia, un éminent spécialiste de psychotraumatologie, va bouleverser l’équipe en révélant qu’il n’est autre que le mari de Chloé.

Avec : Odile Vuillemin (Chloé), Philippe Bas (Rocher), Jean-Michel Martial (Lamarck), Raphaël Ferret (Hyppolite), Sophie de Fürst (Emma Tomasi), Valérie Dashwood (La Doc), Juliette Roudet (Adèle / Camille), Fanie Zanini (Lili), Diane Dassigny (Jess),

 

 

Créatrices et productrices de «Profilage», Fanny Robert et Sophie Lebarbier évoquent le départ d’Odile Vuillemin, après sept années passées dans la peau de Chloé Saint-Laurent, et l’arrivée de Juliette Roudet, dans le rôle d’Adèle Delettre.

Sophie Lebarbier : Odile nous a prévenues très en amont de son souhait de quitter la série et nous avons décidé d’en faire une force en traitant le départ de notre héroïne comme un véritable enjeu. Odile a beaucoup donné pendant de nombreuses années, nous avions donc un peu anticipé les choses en créant le personnage d’Adèle qui avait fait son apparition depuis la saison 4.

Fanny Robert : Nous savions que ce genre d’événement arrive souvent dans la vie des séries et nous avons été très heureuses qu’Odile soit avec nous durant sept saisons.

S.L. : Une des caractéristiques de Profilage est d’offrir des fins de saison extrêmement fortes. Chloé avait déjà vécu plusieurs formes de départ. Elle avait sombré dans la folie, elle s’était pendue. Les destins de Chloé dans Profilage sont un cycle d’éternelle renaissance. Il était intéressant de travailler avec elle une fin originale qui lui corresponde.

F.R. : Nous avons beaucoup discuté avec Odile. Nous voulions d’un départ qui soit à la fois fort et beau. Le but était de lui donner une fin à sa hauteur et qui parle aux téléspectateurs qui la suivent depuis sept ans.

F.R. : Concernant la structure même de l’épisode, nous nous sommes demandé comment entrecroiser, de la manière la plus forte possible, la fin de Chloé et l’arrivée d’Adèle. Le principal enjeu en termes de narration était d’écrire un épisode de Profilage qui n’annonce pas directement l’intrigue tout en posant des éléments initiateurs.

S.L. : L’objectif était vraiment d’écrire un début qui ait une fin et une fin qui ait un début.

A propos du personnage d’Adèle Delettre pour prendre la relève :

F.R. : Elle nous a semblé la plus légitime à plusieurs titres. Juliette Roudet a reçu le premier prix du conservatoire supérieur de danse de Paris et est arrivée parmi les premières du conservatoire national d’art dramatique. C’est une comédienne brillante. Pour succéder à Odile, qui a incarné le personnage de Chloé avec tellement de force, il fallait une comédienne de la trempe de Juliette. En termes de personnage, Adèle Delettre était la plus légitime pour la remplacer du fait de son passif dans la série. Professionnellement, elle est la seule criminologue que Chloé considère comme son égale.

S.L. : Le destin de ces deux criminologues a toujours été étroitement lié dans la série. Adèle a sauvé Chloé et Lily. Chloé a permis à Adèle de sortir de la claustrophobie dans laquelle elle s’enfermait dans la maison de ses parents. Au fil des saisons, Adèle a réussi à nouer des relations fortes avec chaque membre de l’équipe. Elle était déjà au cœur du dispositif. L’idée était de continuer une histoire qui avait commencé à s’écrire. Nous avions posé beaucoup de jalons et souhaitions voir ce personnage évoluer. Adèle a toutes les caractéristiques d’une héroïne.

F.R.: Adèle et Chloé sont deux personnages blessés avec un passif tragique. Elles ont, malgré tout, une force vitale qui les pousse à continuer à vivre et à aller de l’avant. Elles transforment le mal qu’elles ont subi en force au service des autres. C’est leur principale caractéristique commune, en plus de leurs compétences de criminologue.

Commenter cet article