Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 13/09/2016 10H55

Une web série qui revisite la French Touch est en ligne sur ARTE Creative.

Du pionnier Laurent Garnier aux influences métissées de Motorbass, des révolutionnaires Daft Punk, aux électrons libres et pop tels que Air ou Sébastien Tellier, Touche Française revisite la French Touch à travers 12 morceaux emblématiques de la musique électronique française qui font danser la planète depuis deux décennies.

Une web série réalisée par Jean-François Tatin, co-auteur avec Guillaume Fédou.

Les  épisodes (12 x 6') sont en ligne depuis lundi sur ARTE Créative.

Plongée visuelle et sonore au cœur d’un mouvement qui a su replacer la France sur la carte du divertissement international. Anecdotes, digressions, archives inédites : les principaux acteurs de l’époque reviennent sur les secrets de cette musique, leurs influences, et décryptent le phénomène sociétal, générationnel et mondial né grâce à l’explosion d’internet. Chaque épisode est consacré à un morceau emblématique et se conclut par une reprise originale du titre initial par un groupe ou artiste du moment. La bande son est signée Christophe Chassol.

Avec :

ALEX GOPHER

ARIEL WIZMAN

BERTRAND BURGALAT

CHLOÉ CRACKI

RECORDS DEMON

DJ HELL

ÉTIENNE DE CRÉCY

GASPARD AUGÉ (JUSTICE)

JACKSON

LA FEMME

LAURENT GARNIER

NICOLAS GODIN (AIR)

PEDRO WINTER (ED BANGER)

PHILIPPE ZDAR (MOTORBASS)

ROB VITALIC

Épisode 1 : BLACK CHIMIE « FLYING FINGERS » (1996) // MOTORBASS. Les ex-Motorbass, Philippe Zdar et Etienne de Crécy, reviennent sur la création de l’album Pansoul (1996). Considéré par beaucoup comme l’album fondateur de la French Touch, Pansoul est révélateur du son métissé de l’époque, un son house influencé par le hip-hop et le funk. C’est aussi le temps des raves mémorables qui ont contribué au succès de la techno.

Épisode 2 : TECHNO COMBAT « FLASHBACK » (1995) // LAURENT GARNIER. Le pionnier de la house Laurent Garnier raconte comment «Flashback» a réussi à faire entrer la culture techno sur la bande FM, jusqu’aux Victoires de la Musique ! – tout en respectant les quotas de chanson française imposés par le gouvernement, à une époque où la musique électronique a pour ennemie sa propre image, celle d’une musique de voleurs et de drogués. Un succès qui croît avec le développement des soirées comme les «Wake Up» qu’il organise alors au Rex à Paris.

Épisode 3 : DAFT CLUB « DA FUNK » (1995) // DAFT PUNK. Avec les Daft, on assiste à l’arrivée d’un son addictif qui rassemble tout le monde et pas qu’en France. « Da Funk » devient un hymne et lance le succès planétaire du groupe. Une révolution pour toute une génération d’artistes, mais également une nouvelle culture club portée par les soirées « Respect » au Queen, gratuites et ouvertes à tous. Dans le plus grand club des Champs-Elysées, elles rompent avec l’élitisme des soirées parisiennes de l’époque.

Commenter cet article