Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 07/10 13h42

Générations Cousteau ce vendredi soir sur France 3.

Il y a 60 ans, un jeune officier de marine français sortait de l’anonymat pour devenir en quelques décennies une icône planétaire. Inventeur de génie, aventurier dans l’âme et visionnaire influent, ce jeune homme restera à jamais le « commandant Cousteau » dont les prises de position restent plus que jamais d’actualité.

Ce soir en compagnie de sa petite fille Céline Cousteau, elle aussi engagée dans la préservation de la planète, Thalassa part à la rencontre de celles et ceux qui font vivre l’esprit du capitaine de la Calypso.

Une émission spéciale, dès 20h55 sur France 3, faisant écho à la sortie du film L'odyssée.

Les sujets :

"L’éminence bleue" "À cinquante mètres de la surface, des hommes tournent un film. Munis de scaphandres autonomes à air comprimé, ils sont délivrés de la pesanteur. Ils évoluent librement". Ce 10 Mai 1956 à Cannes, la magie des images sous-marines opère à plein ! Pour la 1ère fois dans l’histoire du festival la palme d’or est attribuée à un documentaire : "Le Monde du silence" de Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle. Dans le sillage de l’homme au bonnet rouge les français vont mettre la tête sous l’eau, gagnés par une passion contagieuse et parfois sans limites pour ce "nouveau monde". 60 ans après la palme d’or "L’Odyssée" sort sur les écrans le 12 octobre prochain. Dans ce film, Jacques-Yves Cousteau revit sous les traits du comédien Lambert Wilson qui, pour les besoins du tournage, a découvert l’homme qui se cachait derrière le personnage public. De ce portrait intimiste surgit un personnage volontaire et complexe : par petites touches, ceux qui ont partagé son quotidien apportent leur vision de l’individu avec ses contradictions et ses fulgurances. Un parcours impressionnant pour celui qui, à la fin de sa vie, était devenu "l’éminence bleue" de la planète parlant d’égal à égal avec les chefs d’Etats.

"On a tous en nous quelque chose de JYC…" S’ils étaient nés plus tôt, Hélène, René et Laurent auraient embarqué à bord de la Calypso sans l’ombre d’une hésitation ! Plongeurs professionnels, ils ont fait du monde sous-marin leur "jardin". Un territoire qu’ils observent et filment inlassablement sous toutes les latitudes et dans toutes les conditions. En Polynésie, Laurent Ballesta est venu assister à un spectacle exceptionnel et inexplicable : une fois par an, à la pleine lune, des milliers de mérous se rassemblent pour se reproduire. Pourquoi ici entre océan et lagon? Pourquoi cette nuit-là ? Percer ce mystère ne sera pas simple, d’autant que des centaines de requins affamés sont également venus au rendez-vous ! Il s’agit de saisir des actions parfois invisibles à l’œil nu, seule sa caméra spéciale peut les restituer…

"On protège ce que l’on aime. Et quand on est émerveillé on aime ! " Hélène Ash a fait sienne la célèbre formule de Jacques-Yves Cousteau. Esthète de l’image, elle passe des heures à filmer les espèces rares qui vivent dans les massifs coralliens. Rendez-vous sur la petite île de Bangka au nord des Sulawesi en Indonésie, son lieu de prédilection où la vie sous-marine fourmille plus que nulle part ailleurs. De nombreuses menaces pèsent sur les récifs coralliens : à Bangka Hélène filme les tonnes de poussières déposées sur le fond par les rejets d’une mine à ciel ouvert. Même si la loi indonésienne interdit l’activité minière sur les petites îles, celle-ci est en cours d’exploitation et menace d’étouffer la vie sous-marine. Rien n’échappe à l’œil de sa caméra : pour Hélène ces images deviennent autant d’arguments pour dénoncer les uns, ou au contraire, pour encourager les autres !

"Quand je vois un cachalot devant moi, je me dis : est-ce qu’il va m’accepter ? " René Heuzey le marseillais n’était pas prédestiné à exercer le métier de cameraman sous-marin ! D’abord chauffeur routier comme son père il a, un beau jour, mis la tête sous l’eau pour ne plus jamais l’en ressortir vraiment… Depuis il a sillonné toutes les mers du monde et vous avez certainement vu ses images sur petit ou grand écran ! Au large de l’ile Maurice, plus de 50 cachalots portent désormais un nom. C’est René qui les a baptisés après les avoir longuement côtoyés et observés. Il est capable de les reconnaître à chaque plongée et comme il l’affirme "eux aussi le reconnaissent".

" Du guerrier il en a l’apparence ! De l’écologiste il en a la sensibilité à fleur de peau! " Pete Bethune est néo-zélandais et "écowarrior". Dans une "première vie", il travaillait dans le monde pétrolier de l’offshore, avant de tout plaquer. Aujourd’hui, il parcourt les océans et les endroits les plus reculés de la planète afin de dénoncer ceux qui détruisent l’environnement. 

Crédit photo © Laurent Ballesta - France 3.

Commenter cet article