Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 11/10 10h40

Greffe d’organes : Alexandra et Antonia vont vous bouleverser ce soir sur France 2.

Ce mardi 11 octobre à 21 heures sur France 2, le numéro inédit d’Aventures de médecine est consacré à la greffe.

Le médecin Michel Cymes narre la naissance et l’essor de la greffe d’organes et part à la rencontre d’Alexandra et d’Antonia, sur le point d’être opérées. 

Chaque année, grâce aux greffes, les chirurgiens transplanteurs sauvent 5 000 personnes en France. Un geste chirurgical fou, impensable il y a seulement 60 ans, mais qui permet aujourd’hui de bouleverser le destin de milliers de patients condamnés. C’est ce que nous allons découvrir avec Michel Cymes en suivant le combat de deux patientes, Antonia et Alexandra, pour qui la greffe est devenue une urgence vitale. Ce combat, nous allons le vivre aussi aux côtés des équipes médicales et chirurgicales, lancées dans une course contre la montre pour la survie d’un greffon, puis dans le défi d’un acte chirurgical magnifique mais très risqué. Ces chirurgiens au sang-froid impressionnant sont les héritiers de pionniers hauts en couleur qui ont osé remplacer un organe défaillant par une machine, puis par un autre organe sain prélevé sur un autre homme…Un siècle d’audace médicale qui est encore en train de s’écrire, nous le découvrirons, en rencontrant un pionnier actuel, auteur d’une grande première pour le moins surprenante : une greffe d'utérus. 

La vie d’Alexandra ne tient qu’à un souffle. Ses poumons sont usés par une hypertension artérielle pulmonaire et par une maladie rare, le syndrome de Buckley, qui la contraignent à vivre sous oxygène en permanence. Quand Michel Cymes la rencontre, cette mère de famille de 36 ans vient d’arriver à l’hôpital Marie-Lannelongue au Plessis-Robinson. C’est là que va se dérouler la greffe des deux poumons qui représente son seul espoir de survie. C’est une épreuve très risquée (car la greffe pulmonaire est encore aujourd’hui celle qui rencontre le plus d’échecs), mais la jeune femme va l’affronter avec un courage remarquable, une détermination qu’elle conservera même après la chirurgie lorsqu’il lui faudra réapprendre à respirer, à marcher, à redevenir une maman comme les autres.

Antonia souffre d’insuffisance rénale chronique. Elle ne survit que grâce à la dialyse qui filtre son sang, 3 fois par semaine, pendant 4 heures. Mais son corps est usé. Son cœur a même commencé à donner des signes d’alerte. Son seul espoir : un nouveau rein. Et c‘est son mari Michel, amoureux comme au premier jour après 20 ans de mariage, qui va le lui offrir, malgré sa phobie des blouses blanches ! Mais la greffe s’annonce compliquée, car les artères d’Antonia durcies par le diabète (dont elle souffre depuis toujours) risquent d’être impossibles à suturer. L’équipe de l’hôpital Necker est la seule à avoir accepté de tenter le tout pour le tout, sans assurance de succès…

Crédit photo © Pulsations.

Commenter cet article