Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 25/10 14h52

La Fédération Française d’Athlétisme et Altice/SFR signent un accord de diffusion exclusif.

La Fédération Française d’Athlétisme (FFA) a signé avec le groupe Altice un accord de diffusion exclusif.

En France, SFR commercialisera les droits de ses événements et de ses équipes nationales.

Après une année olympique marquée par des résultats historiques aux Jeux de Rio 2016 (6 médailles), l’athlétisme français débute la nouvelle olympiade par une avancée décisive dans sa stratégie de promotion et de communication. Cet accord assure à la Fédération, à ses athlètes et à ses événements, une visibilité plus large, plus diversifiée et plus réactive que jamais, et auprès de tous les publics. Ce partenariat marque le début d’une nouvelle aventure pour l’athlétisme français aux côtés d’un groupe international en pleine expansion qui s’est rapidement imposé comme un acteur majeur des télécoms, des médias et du sport, notamment en France. Pour la première fois dans l’histoire, l’athlétisme français se trouve associé de façon globale et exclusive à un partenaire majeur des télécommunications et des médias.

L’accord conclu entre la FFA et SFR porte non seulement sur l’ensemble des droits et de l’offre de l’athlétisme français (Piste, Running, Equipe de France), mais également sur la totalité des moyens de diffusion (télévision, radio, Internet).

Acteur des télécoms et des médias, notamment autour de ses chaînes SFR Sport et BFM Sport, SFR accompagnera la FFA jusqu’aux Jeux de Tokyo en 2020.

Cet accord de diffusion est le résultat d’un processus débuté au printemps dernier. La consultation lancée fin mai par la Fédération auprès de l’ensemble des diffuseurs du paysage médiatique français a recueilli quatre propositions, preuve de l’attractivité médiatique de l’athlétisme français. Au terme d’une étude approfondie des offres, la FFA a porté son choix sur SFR. En plus de sa capacité d’innovation, de son dynamisme et de la diversité de sa distribution, le groupe français a séduit la Fédération par ses capacités de production, d’édition et de diffusion. Sa proposition de partenariat, la plus attractive en termes de grille de diffusion, de contenu éditorial, de diversité multi-support et de dispositif promotionnel, a été décisive. La convergence, télécom-média, au cœur du projet de SFR et du groupe Altice, a été un atout majeur pour la Fédération Française d’Athlétisme.

« Cet accord de partenariat avec SFR offre aux athlètes français un nouvel écrin après les formidables résultats des Jeux de Rio, explique Bernard Amsalem, président de la FFA. Il va permettre la mise en lumière de l’ensemble de nos disciplines comme jamais auparavant. Il marque le début d’une nouvelle aventure pour un athlétisme français à l’ambition toujours plus forte, aux côtés d’un groupe industriel en pleine expansion qui s’est rapidement imposé comme un acteur majeur des télécoms, des médias et du sport. La FFA et SFR partagent une volonté commune de croissance et de développement. Notre partenariat nous offrira une formidable opportunité, à l’un comme à l’autre, de progresser et grandir. »

« Nous sommes très heureux d'accueillir l'athlétisme, et en particulier son équipe de France, sur les chaînes SFR Sport et de façon plus large sur les antennes radio et TV de SFR, confie François Pesenti, directeur général de SFR Sport. Les excellents résultats de l'athlétisme français depuis plusieurs années, confirmés lors des récents Jeux Olympiques de Rio, méritent la meilleure exposition médiatique possible. Nous allons nous attacher à la lui offrir tout au long de la nouvelle olympiade. »

Pour Michel Combes, Directeur général du groupe Altice et Président-directeur général de SFR Group, « Cet accord historique confirme une fois encore l’engagement de SFR dans le sport. S’engager aux cotés de l’athlétisme français est extrêmement symbolique dans la perspective des jeux en 2024. Nos cinq chaînes dédiées au sport, notre portefeuille grandissant de droits premium, à commencer par la Premier League, et nos différents partenariats dans le basket, le rugby anglais, le ski, le tennis, les sports extrêmes, proposent des milliers d’heures de sport plébiscitées par nos clients. Forts de nos expériences et de la compétence des équipes SFR Sport, nous souhaitons continuer à innover et tout mettre en oeuvre pour combler et surprendre les amateurs de sport. La convergence est une réalité quotidienne pour nos clients. »

La Fédération Française d’Athlétisme et Altice/SFR signent un accord de diffusion exclusif.

L’accord concerne les trois univers de l’athlétisme français :

L’univers « Piste » regroupe les événements nationaux, et internationaux organisés sur le sol français, dont les championnats de France indoor et Elite en plein air ; le circuit national des meetings, hivernal et estival ; le « Fly Europe Paris », organisé pour la première fois cette année ; mais aussi le Meeting de Paris, seule étape française de la Ligue de Diamant IAAF. L’accord entre la FFA et SFR prévoit la production et la diffusion d’un magazine, « Tour de piste », dédié à cet univers.

Dans l’univers « Running », en développement croissant au sein d’une communauté de l’athlétisme français désormais forte de près de 300 000 licenciés, les différents médias du groupe SFR assureront la diffusion des championnats de France Elite de cross et de trail ; du circuit FFA d’Ekiden, dont l’étape parisienne est aujourd’hui classée au 1er rang en Europe ; mais également du Sommet de la course à pied, organisé pour la 2ème fois en 2016. Un magazine, « J’aime courir », sera également produit et diffusé.

Enfin, l’univers « Equipe de France » sera couvert par un magazine tout entier dédié aux Bleus, « Inside Equipe de France », où les fans et le grand public pourront se glisser dans les coulisses de l’entraînement, des compétitions, mais également du quotidien des meilleurs athlètes français, toutes disciplines confondues. Pour ce troisième univers, l’accord de partenariat entre la FFA et SFR prévoit la diffusion du DécaNation.

Commenter cet article