Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 23/10 9h30

Le témoignage de Flavie Flament dans Salut les terriens (vidéo).

Samedi 22 octobre 2016 à 19h05, un nouveau numéro de Salut les terriens était diffusé sur C8. Un rendez-vous dont l'audience augmente week-end après week-end cet automne, et qui a attiré un peu plus d'un million de personnes hier.

Parmi les invités, Flavie Flament, auteure de « La consolation ». Vidéo ci-dessous.

Concernant le témoignage écrit de Flavie Flament : Le journal du dimanche a consacré une page entière à ce livre, où l'animatrice révèle "qu'à 13 ans, elle s'est fait violer par un célèbre photographe dont elle doit pourtant encore taire le nom". Elle ne le nomme pas, explique-t-elle, à cause du couperet de la prescription concernant ce type de crime. Si elle prend la parole, comme dimanche dernier dans Sept à Huit, c’est pour alerter sur les délais de prescription fixé par la justice et pour convaincre ceux qui n’osent pas dénoncer de le faire sans délai.

"Je n'aurais jamais imaginé mener l'enquête sur ma propre vie. J'ai fait un long voyage dont je suis ressortie extraordinairement vivante, avide de mon prochain et d'existence. Mais le trajet fut long, solitaire, douloureux et angoissant.

Un voyage dans une mémoire enfouie, quelque part, au fond de moi, un coffre à secrets scellé du sceau de la honte, de la protection, des mensonges et des aveuglements. On l'appelle la mémoire traumatique. C'est un fantôme qui vous poursuit, assaillant invisible de vos nuits blanches et de vos bonheurs troublés. J'ai subi les premiers assauts du souvenir, sorte de flashs venant d'un infini indéfini, anéantie, soumise, interdite devant les hurlements d'un passé que plus rien n'empêchait de surgir.

Alors j'ai décidé de faire face. J'ai laissé remonter les images de l'enfance, dans un désordre fou, j'ai essuyé les bourrasques, résisté au tourbillon et, assurée par des gardiens de la psychiatrie, j'ai recomposé ce film dont la projection m'était, depuis mes 12 ans, interdite. C'est mon histoire, celle de Poupette, à qui il manquait un morceau d'existence aussi vital qu'un battement de coeur.

J'ai assemblé, une à une, les séquences du saccage d'une innocence, comme on recompose une photo que les coupables ont un jour sciemment déchirée.

Aujourd'hui, je suis Moi, intégralement, plus forte. Consolée."

Flavie Flament

#C8

Commenter cet article