Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 11/11/2016 10H20

Un an après les attentats du 13 novembre, émission spéciale aujourd'hui avec Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes.

Ce vendredi 11 novembre sur France 5.

Un an après les attentats du 13 novembre, Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes reviennent sur la façon dont les victimes et leurs proches ont été pris en charge, médicalement, chirurgicalement et psychologiquement.

Marina et Michel entourés de leurs invités, blessés des attentats, proches des victimes, psychiatres, médecins et urgentistes, répondront aux questions que les téléspectateurs peuvent poser par sms au 41 555 ou sur #santef5 ou sur le site internet « allodocteurs.fr » tout au long de l'émission.

En plateau :

- Patrick Pelloux, urgentiste

- Christophe Fauré, psychiatre.

- Grégory Reibenberg, patron du restaurant La Belle Équipe, situé rue de Charonne dans le 11e arrondissement. Il a perdu sa femme, huit employés et dix clients dans la fusillade de sa terrasse. 

- Claude-Emmanuel Triomphe, blessé de plusieurs balles à la terrasse de la Bonne Bière dans le 11e arrondissement de Paris.

- Le Colonel Jean-Pierre Tourtier, médecin-chef de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Il a dirigé les équipes de secours le 13 novembre.

- Le Dr Jean Vidal chef de médecine physique et de réadaptation à l’hôpital Corentin Celton à Issy-les-Moulineaux. Il s’est occupé de la rééducation de nombreuses victimes.

- Gérard Collard présente une sélection de livres sur la manière de parler des attentats aux enfants et aux ados.

- Alain Brunet, psychologue et Pr de psychiatrie à l’Université McGill de Montréal. Il mène une étude dans les hôpitaux parisiens sur les victimes du 13 novembre afin d'évaluer les effets du propranolol, un médicament (bêtabloquant) utilisé pour traiter le stress post traumatique. Cette thérapie a déjà fait ses preuves sur des centaines de patients canadiens.

Magazine de la santé à 13h40.

Allô Docteurs à 14h30.

Crédit photo © Nathalie Guyon - France 5.

Commenter cet article