Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 02/11 6h28

A la découverte de la Loire sauvage le 19 novembre sur France 2.

Samedi 19 novembre 2016 à 16h35, France 2 diffusera un film documentaire inédit de Sylvain Garassus à la découverte de la Loire sauvage.

La Loire est le dernier fleuve d’Europe qui a su rester sauvage : turbulente et imprévisible, elle n’est navigable que par intermittence; en son lit, des îles se créent et disparaissent au gré des crues. Et ses rives fluctuantes à la végétation foisonnante regorgent d’une faune que l’on ne soupçonne pas. Le long des 1000 km de son cours, la Loire montre une incroyable diversité de visages, tous différents : du minuscule ruisseau de montagne au large estuaire.

Aujourd’hui mieux préservée, elle voit revenir dans ses eaux, ou le long de ses berges, des espèces longtemps disparues comme le castor ou la cigogne. Elle accueille aussi de nouvelles espèces, comme le silure ou le ragondin.

Au printemps, à la saison des amours, la nature est en pleine effervescence, la vie explose de toute part. C’est à cette saison que la Loire occupe la place la plus centrale dans les destins de tous ses habitants : ses crues sont à la fois indispensables à la vie et extrêmement destructrices. Dans leurs terriers le long des berges, les martins pêcheurs et les guêpiers pourront-ils pondre sans que la Loire n’inonde leurs nids ? Les musaraignes et les castors pourront-ils établir de nouveaux territoires lorsque le niveau d’eau baissera enfin ? A travers toutes ces histoires animalières singulières, La Loire sauvage nous fait découvrir l’incroyable richesse de ce dernier grand fleuve sauvage à travers la vie qui peuple traditionnellement ses rives et ses eaux.

Sylvain Garassus, réalisateur : " Je suis naturaliste de formation. J'aime la nature. Avec "La Loire Sauvage", j'ai voulu raconter une histoire en apparence simple mais plus profonde qu'il n'y paraît. Tout d'abord, il y a cette nature de proximité d'une richesse insoupçonnée, qui prospère autour de la Loire. Au fil de la narration, on découvre des espèces peu connues, à l'apparence exotique ou surprenante, comme le guêpier ou la musaraigne ; ou bien des espèces connues mais dont peu de gens savent qu'elles sont désormais courantes près de chez nous, comme le castor. On réalise petit à petit que ces espèces partagent un point commun : toutes sont liées au grand fleuce d'une manière extrêmement forte. La Loire, avec ses îles, bancs de sables et méandres qui évoluent au fil des décennies, avec ses variations de niveau le long de l'année, avec ses crues soudaines, est comme un gigantesque être vivant en perpétuelle évolution. L'eau est sa colonne vertébrale, les plantes et les animaux sont sa chair. C'est ce sentiment que je veux transmettre : une nature magnifique, dont tous les éléments sont liés entre eux et forment un ensemble dont on découvre progressivement l'harmonie. Un autre aspect important pour moi est de montrer le résutat des efforts de nombreux amoureux de la nature. Mieux protégée, la Loire permet à certaines espèces de revenir prendre la place qui était la lueur. Ainsi, nous partons à la rencontre des cigognes, des castors européens réintroduits dans les années 70... C'est un espoir que je compte transmettre : l'environnement n'est pas condamné à se dégrader, car, même s'il en reste beaucoup à faire, nous sommes capables de le préserver, et même parfois de le ressusciter. mais la Loire accueille aussi de nombreuses espèces arrivées plus récemment, comme le silure ou le ragondin... Comment ces nouveaux arrivants trouvent-ils leur place ?"

Crédit photo © Samuel Toutain - Interscoop.

Commenter cet article