Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 01/12 11h15

Au coeur de la guerre à Alep-Est : document diffusé dans Envoyé spécial ce jeudi.

La journaliste Élise Lucet, invitée de Quotidien hier sur TMC, présente un nouveau numéro du magazine Envoyé spécial ce jeudi 1er décembre à 21 heures sur France 2.

Ces reportages sont au programme :

La dernière ligne droite. Les équipes de la rédaction d’Envoyé Spécial ont passé l’entre-deux tours auprès des deux finalistes et de leurs lieutenants, au cœur même des QG. Personne n’imaginait que la primaire de la droite et du centre allait voir la victoire de l'outsider François Fillon, face aux deux favoris Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Rarement un scrutin aura autant provoqué la surprise : il y a moins de 3 semaines, François Fillon n’était même pas annoncé dans le duel final. Comment l'outsider est-il devenu le vainqueur ? Reportage en coulisses quand tout a basculé.

« J’ai eu Abaaoud ». Un reportage d'Yvan Martinet et Romain Boutilly. C’est le récit d’une citoyenne ordinaire embarquée dans une histoire qui la dépasse. Sonia est celle qui a dénoncé à la police Abdelhamid Abaaoud, l’un des coordinateurs des attentats du 13 novembre. Cet acte courageux a permis la localisation et la neutralisation du terroriste et a sans doute sauvé des dizaines de vies. L’enquête a en effet démontré qu’un nouvel attentat était programmé à la Défense. Sonia ne regrette pas son geste mais depuis elle vit dans la peur. Pour elle, la loi va changer, un statut de témoin protégé va être créé. Une première en France. Dans quelques semaines, Sonia pourra changer d’identité. Face aux caméras d’Envoyé spécial, elle a accepté de témoigner pour la dernière fois de sa vie.

Alep : au cœur de la guerre. Un reportage de Wandrille Lanos et Marielle Krouk. Depuis quelques jours, les bombardements sont de nouveau très intenses sur Alep-Est, le quartier emblématique de la résistance à Bachar El-Assad. Le pouvoir est en passe de reprendre le contrôle de la ville. La situation des habitants, pris au piège, devient extrêmement critique. Depuis quelques semaines, des civils opposants au régime filment pour Envoyé Spécial la vie quotidienne sous les bombes, au risque de leur vie...

Rothschild, le pouvoir d’un nom. Un portrait de famille signé Amandine Chambelland et Vincent Buchy (Yemaya production)​ Leur nom est proverbial et synonyme de richesse. Ils sont à la tête de la première banque d’affaires européenne et d’un vin, connu dans le monde entier. Voici l’histoire inédite des Rothschild, la plus française et la plus ancienne des dynasties familiales. C’est aussi la plus méconnue. Depuis longtemps les Rothschild cultivent la discrétion et ont le goût du secret. Exceptionnellement, Ils nous ont ouvert les portes de leur monde feutré. Spoliés pendant la seconde guerre mondiale, nationalisés en 1981, ils ont toujours su renaître, grâce à un nom tout-puissant et un solide système d’influence. Georges Pompidou, François Pérol, Nicolas Bazire, ex-conseiller de Nicolas Sarkozy ou Emmanuel Macron… Tous sont passés par la prestigieuse maison Rothschild. Argent et politique, une relation incestueuse, parfois dangereuse. Récit d’une banque au cœur du pouvoir.

Commenter cet article

RITTLING 01/12/2016 22:45

Cela fait des mois que je suis révolté par le génocide a Alep car il faut bien appelé ca un génocide.Tous ces enfants qui meurent sous les bombes de Poutine dans l indifférence générale!!
Que fait on?On ne va tout de méme pas rester sans rien faire en disant je ne savais pas.J en appelle a tous les médias,a vous Mme Lucet il faut lancer un boycott de la prochaine coupe du monde de foot en Russie prévue en 2018.Ce n est pas grand chose mais peut étre que cela fera réfléchir Poutine,la FIFA qui pourrait financer les ambulanciers d Alep.Je suis un papy révolté de 62 ans qui tout seul ne peut pas faire grand chose,j ai juste cette idée de boycott.Tous ensemble demandons,exigeons le pour passer un bon Noel.J ai la rage,j ai la haine.