Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 11/11 7h08

La déclaration du premier ministre du Canada après l'annonce du décès de Leonard Cohen

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a fait la déclaration suivante jeudi soir après l'annonce du décès de Leonard Cohen, né au Québec il y a 82 ans :

« C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris aujourd’hui le décès du légendaire Leonard Cohen.

Reconnu comme l’un des Montréalais les plus remarquables, Leonard Cohen a su atteindre les plus hauts sommets artistiques en tant que poète de renom et chanteur et interprète de calibre mondial. Nous nous souviendrons affectueusement de lui pour sa voix profonde, son humour teinté d’autodérision et les paroles qui ont rendu ses chansons indémodables pour de si nombreuses générations.

Leonard Cohen reste aussi pertinent aujourd’hui qu’il l’était dans les années 1960. Sa capacité de faire surgir toutes les dimensions des émotions humaines a fait de lui l’un des musiciens les plus influents et durables de tous les temps. Son style a su transcender les modes.

Leonard Cohen a été nommé Compagnon de l’Ordre du Canada en 2003 et s’est vu décerner de nombreuses distinctions honorifiques du domaine artistique. Il a notamment été intronisé au Panthéon de la musique canadienne, au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens et au Rock and Roll Hall of Fame des États‑Unis.

Il s’est vu décerner le Grammy du couronnement d’une carrière en 2010 ainsi qu’un prix Glenn Gould en reconnaissance de sa vie consacrée aux arts en 2011. En 2013, fort d’une carrière de plus de cinquante ans, il a remporté les prix Juno d’artiste de l’année et d’auteur-compositeur de l’année pour son album Old Ideas, sorti en 2012. Sa musique a résisté à l’épreuve du temps.

Au nom de tous les Canadiens, Sophie et moi offrons nos plus sincères condoléances à la famille, aux amis, aux collègues et aux très nombreux admirateurs de Leonard Cohen.

Leonard, les sentiments et les sons qui émanaient de ta poésie et de ta musique n’étaient comme ceux de nul autre artiste. Tu nous manqueras. »

Commenter cet article