Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 25/12 9h50

Le péplum à l'honneur ce soir et demain sur ARTE.

Du péplum ce soir de Noël sur la chaîne franco-allemande ARTE. Idem demain soir.

 

A 20h50, ce dimanche 25, programmation de Quo Vadis. Film de Mervyn Leroy (1952, 2h51). L’émergence de la chrétienté à Rome sous Néron (Peter Ustinov), à travers l’histoire d’amour entre un officier romain (Robert Taylor) et une jeune otage chrétienne (Deborah Kerr).

64 après J.-C., sous le règne de Néron. Placée sous le commandement du consul Marcus Vinicius, la 14e légion est de retour à Rome après trois ans de campagne en Bretagne. Informé par la garde prétorienne que l'entrée de la ville est interdite à ses troupes, Marcus Vinicius exige une audience auprès de l’empereur. Ce dernier, qui a fait exécuter sa mère, Agrippine, puis sa femme, Octavie, pour épouser Poppée, se repose au palais en compagnie de plusieurs membres de sa cour, parmi lesquels son conseiller Tigellin, son ancien précepteur Sénèque et le poète Pétrone, oncle de Marcus. L’empereur invite Marcus à faire patienter ses hommes jusqu’au retour des légions d’Afrique afin que le peuple puisse leur réserver un accueil triomphal. Dans l’attente du grand jour, Marcus prend ses quartiers dans la maison du général Plautius, ancien chef des légions romaines. Là, il fait la connaissance de Lygie, la fille adoptive de son hôte, qui s’est convertie à une nouvelle religion : le christianisme…

 

Lundi 26 à 20h50, La chute de l’Empire romain. Mis en scène par Anthony Mann (1963, 2h52). Les derniers moments de l’empereur et philosophe romain Marc Aurèle (Alec Guinness) et les débuts du règne de son fils sanguinaire Commode (Christopher Plummer).

En l’an 180 de notre ère, Marc Aurèle fait campagne contre les peuplades germaniques à la frontière du Danube. Empereur sage et bienveillant, il envisage de transmettre le pouvoir au général Livius, fiancé à sa fille Lucilla, plutôt qu’à son fils Commodus, dont il devine les penchants tyranniques. Mais sa mort soudaine laisse le champ libre à son héritier légitime, qui s’empresse d’éloigner Livius et de marier sa sœur au roi d’Arménie, Sohaemus…

 

 

Crédit photo © Rank Organisation/Samuel Bronston Productions

Commenter cet article