Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 20/11 14h45

Produite par Brian Grazer et Ron Howard, la série MARS à voir dès ce soir sur National Geo.

Produite par Brian Grazer et Ron Howard, la série MARS dresse les échecs et les succès de l’épopée scientifique moderne dans l’aérospatiale, tout en se projetant dans la première tentative de l’humanité à coloniser la planète rouge.

Diffusion à partir de ce dimanche 20 novembre, tous les dimanches à 20h40 sur National Geographic Channel.

De toutes les planètes de notre système solaire, aucune n’a réussi à laisser une trace dans notre mémoire collective autant que Mars, une planète mystérieuse et intrigante qu’il est difficile d’oublier. Le désir d’envoyer des hommes sur Mars a entraîné les plus grands scientifiques dans une course spatiale et a également infiltré la culture populaire au travers notamment de superproductions telles que « Seul sur Mars ».

Aujourd’hui, National Geographic Channel, les producteurs Brian Grazer et Ron Howard collaborent pour propulser les spectateurs de leurs sièges encore plus loin dans la galaxie qu’auparavant à travers MARS. Cette série, est-il communiqué, "qui se déroule à la fois dans le présent et le futur va redéfinir le storytelling à la télévision en combinant un scénario de qualité et des effets spéciaux incroyables à une approche documentaire afin de faire avancer et de renforcer l’histoire des hommes partant à la conquête de MARS ; une histoire passionnante qui ne laissera personne indifférent".

MARS imagine le futur du voyage spatial financé par un partenariat de deux entreprises publiques fictives : Mars Mission Corporation (MMC), un regroupement d’entreprises évoluant dans l’aérospatiale créé en 2022 et dont le siège social se situe à Londres ; MMC construit et dirige le matériel technologique pour la mission MARS et l’International Mars Science Foundation (IMSF), une fondation qui a été créée par une coalition de grandes puissances spatiales pour mener une mission sur Mars.

Commenter cet article