Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 27/11 6h55

Sur TF1, reportage sur les cafés de réparations, nés pour lutter contre l'obsolescence programmée.

Un reportage diffusé après le journal de 13 heures ce dimanche sur TF1.

Rien ne se jette, tout se répare : règle d'or des Repairs cafés. Ces "cafés de réparations" sont nés en Hollande en 2009 pour lutter contre « l'obsolescence programmée » des objets. Aujourd'hui, on en compte plus de mille dans le monde et près d'une centaine en France. Ce sont des associations où des « pros » du bricolage enseignent, bénévolement, aux consommateurs l'art et la manière d'utiliser tournevis, pinces, fers à souder et dés à coudre, dans le but d'apprendre à réparer soi-même !

Dominique et son fils Guillaume ont fondé le Repair café de Metz . Dans leur famille, la lutte contre le gaspillage est une seconde nature. « Tout se recycle », explique Dominique, qui ne jette jamais rien et qui, avec divers objets cassés, en invente d'autres. « Qu'est-ce que l'on peut faire avec un grille-pain et un ventilateur ? Et bien une climatisation ! » s'exclame-t-il. Une fois par mois, le père et le fils consacrent une soirée entière à aider les Messins à réparer leurs objets défectueux. « Si les gens lisaient bien les modes d'emploi, il y aurait beaucoup moins de pannes » raconte Dominique, le spécialiste des cafetières.

Ne pas gaspiller pour ne pas polluer, c'est le principe que défend Philippe, à Antibes. En 2013, il a fondé l'un des tous premiers Repair café en France. « Je suis issu d'une génération qui est née juste après la guerre, mes parents ne gaspillaient rien, gardaient tout... ». Un temps révolu, où les objets étaient construits pour durer une vie entière. « Au Repair café, on voit aussi des jeunes qui prennent conscience du fait qu'il y a un gaspillage innommable, et qu'il faut essayer de préserver notre planète. » Madeleine fut l'une des toutes premières bénévoles à accompagner Philippe dans l'aventure. Au Repair café, elle est la spécialiste des ordinateurs. « Ça a commencé avec un écran portable qui ne fonctionnait plus, j'ai essayé de voir si je pouvais me débrouiller toute seule... ». Madeleine prouve que l'on peut apprendre à tout âge. A 70 ans, elle a appris seule à changer les disques durs, les écrans et à paramétrer, à distance, les ordinateurs de ses voisins et de ses frères aînés... 

A Biot, près d'Antibes, Anik se lance aussi dans l'aventure . Elle va ouvrir le Repair café de son village, et les habitants sont venus l'écouter présenter son projet. Anik est une bricoleuse, elle a, en partie, rénové sa maison. « C'est sans doute moins bien que si cela avait été fait par un professionnel, mais je suis fière d'y être arrivée ».

Crédit photo © DR.

Commenter cet article

Rousseau m france 27/11/2016 15:00

Où trouver un repair café dans ma région ? Merci