Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 26/11 10h10

Une pièce avec  François Berléand diffusée en direct ce samedi soir.

La pièce de théâtre « Moi, moi et François B. » est diffusée en direct ce samedi en première partie de soirée sur Paris Première. Depuis le Théâtre Montparnasse à Paris.

Avec François Berléand, Sébastien Castro et Constance Dollé notamment.

François Berléand attend un taxi dans la rue. En retard pour le théâtre, il est de mauvaise humeur. Ce soir, il joue Dom Juan de Molière. Inexplicablement, il se réveille dans une agence de voyage, sans porte, ni fenêtre. Il est emmuré aux côtés de Vincent, un jeune auteur farfelu et inculte, qui est otage lui aussi et qui va rendre François complètement fou. Pour se sortir de cet enfer, François B. va devoir tour à tour menacer, mentir, supplier, séduire. Alors qu'il pense avoir trouvé un moyen de s'échapper, il va découvrir qu'il n'est pas un prisonnier comme les autres…

Clément Gayet, auteur : "Il y a quelques temps, je terminai l’écriture de ma première pièce de théâtre, que je souhaitais faire parvenir à François Berléand. Ne le connaissant pas et sachant que les comédiens ne lisent pas toujours les textes qu’on leur fait parvenir (surtout quand on est un auteur inconnu !), je décidai de joindre à mon envoi une lettre sous la forme d’un court dialogue nous mettant en scène, lui, François Berléand - comédien - et moi, Clément Gayet - auteur. Mon personnage y tentait par tous les moyens de convaincre François-le-comédien de lire sa pièce. En relisant cette lettre-dialogue de quelques pages, écrite sur un coup de tête, je réalisai qu’elle était de bien meilleure facture que la pièce que je venais de passer six mois à écrire ! Dure réalité. Je décidai donc de jeter ma première tentative d’écriture dramatique au fin fond d’un tiroir, pour ne plus jamais l’en sortir, et de transformer mon dialogue en pièce de théâtre. Il allait devenir, quelques mois plus tard, Moi, moi et François B. Pour mon plus grand bonheur François Berléand prit le temps de lire la pièce et accepta aussitôt de la jouer."

Mise en scène : Stéphane Hillel.

Décor : Edouard Laug.

Commenter cet article