Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 09/01/2017 14H10

Dans les coulisses du Parquet dès ce lundi soir sur Planète+ CI (Inédit).

A découvrir dès ce lundi à 21 heures sur Planète+ CI : Dans les coulisses du Parquet (6 x 52 minutes).

Ils parlent à la presse, malmènent nos politiques, dominent les audiences depuis leur perchoir, les Procureurs de la République sont des personnages influents dont personne ne connaît vraiment la réalité de leur pouvoir et de leur quotidien. En prise avec la délinquance, confrontés aux réalités sociales, ces hommes et ces femmes investissent aussi le terrain, les rues de leur cité et ont pour vocation la sécurité de tous.

Cette série inédite bascule dans les coulisses du Parquet et nous offre des accès exceptionnels : huis clos des déferrements, geôles des tribunaux, scènes de crimes, séances d’autopsie, missions aux côtés des forces de l’ordre…

Tournée dans six régions, Un procureur sur la ville nous révèle une géographie du crime et de la délinquance en France et met en perspective une Justice en état d’urgence. Aux premières loges des disfonctionnements sociétaux les procureurs expriment leurs inquiétudes… Librement…

Ce 9 janvier : Au parquet de Bobigny. Avec Madame la procureure Fabienne Klein-Donati. Réalisé par Cyril Denvers.

Avec une cinquantaine de magistrats, le parquet de Bobigny est le deuxième plus grand parquet de France après Paris. Un effectif pléthorique pour gérer la Seine Saint Denis, le département le plus violent d’Europe. A la tête du parquet, Fabienne Klein-Donati une femme d’expérience, ancienne conseillère de Mme Guigou, a accepté les cameras pour montrer une justice en état d’urgence permanent. Le département est assailli par les violences faites aux personnes et les trafics de stupéfiants. Les geôles situées au sous-sol du tribunal ont la taille d’une petite prison. Les comparutions immédiates tournent à plein régime. A la permanence téléphonique, les procureurs en lien avec les commissariats du 93 sont en veille 24h/24h pour offrir des réponses pénales rapides, aux faits de délinquance, soit en moyenne 120 appels par jour. Le film rend compte aussi, depuis le 13 novembre, d’un climat malsain post-attentat. Trois où quatre fois par jours, les commissariats signalent aux magistrats des faits d’apologie du terrorisme. Par ailleurs 4 500 affaires attendent encore d’être audiencées, alors que dans le même temps, Fabienne Klein-Donatti doit gérer une baisse de ses effectifs.

Une coproduction J2F Productions / LSD Films

Commenter cet article