Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 23/01 12h12

Le document inédit "Bachar, moi ou le chaos" diffusé ce lundi soir.

Un documentaire d’Antoine Vitkine diffusé à 22h35 ce lundi 23 janvier sur France 3. Commentaire dit par Jacques Gamblin.

Nous dépendons de ce dictateur impénétrable à l’allure de cadre supérieur. Le terrorisme qui nous frappe, la crise des réfugiés, la stabilité du Moyen-Orient, nos relations avec la Russie : tout cela passe par lui. « Moi ou le chaos », répète Bachar el Assad pour justifier aux yeux du monde la sanglante reprise en main de son pays.

Pour conserver le pouvoir, il a initié une effroyable guerre civile responsable de la mort de 300 000 Syriens, poussé à l’exil 3 millions d’entre eux, laissé torturer dans ses geôles des dizaines de milliers de personnes.

Riche de témoignages exceptionnels, ce documentaire est à la fois un portrait de Bachar el Assad et le récit des relations que les Occidentaux entretiennent avec lui, depuis son arrivée au pouvoir jusqu’au conflit qui ravage aujourd’hui la Syrie.

Raconter le parcours de Bachar El Assad, comprendre ce qu’il veut et quelles sont ses stratégies, c’est s’intéresser à un homme qui tient une part de notre destin entre ses mains. Daech, le terrorisme, le chaos au Moyen-Orient, la crise des réfugiés : tous ces défis qui nous impactent convergent pour partie vers Damas. Revenir sur nos relations avec lui, c’est tenter de comprendre notre implication dans le drame syrien, tant Bachar a toujours été fort de nos faiblesses, de nos atermoiements et de notre naïveté.

Des protagonistes de premier plan livrent leurs témoignages au réalisateur Antoine Vitkine et révèlent les coulisses : des proches de Bachar el Assad, d’anciens dirigeants syriens, plusieurs anciens ministres des Affaires étrangères français, des ambassadeurs en poste à Damas, des émissaires discrets, d’anciens agents de renseignements, des conseillers de Barak Obama, Georges Bush, Hillary Clinton et Donald Trump, l’envoyé de Vladimir Poutine en Syrie.

INTERVENANTS :

Laurent Fabius (ministre des Affaires étrangères)
Hubert Védrine (ministre des Affaires étrangères)
Claude Guéant (secrétaire général de l’Elysée)
Philippe Marini (sénateur français)
Alain Chouet (responsable de la DGSE)
Charles-Henri d’Aragon (ambassadeur de France en Syrie)
Jean-Frédéric Poisson (député français)
Régis Le Sommier (journaliste à Paris Match)

Philip Gordon (conseiller d’Hillary Clinton puis de Barack Obama)
Robert Ford (ambassadeur des Etats-Unis en Syrie)
Theodor Kattouf (ambassadeur des Etats-Unis en Syrie)
Steven Hadley (conseiller de Georges W. Bush)
Frederic Hof (diplomate américain)
Michael Flynn (directeur du renseignement militaire, puis conseiller de D. Trump)

Abdel Halim Khaddam (vice-président de Syrie, en exil)
Riad Nassan Agha (ministre de Bachar el Assad, en exil)
Samir Al Taqi (conseiller de Bachar el Assad, en exil)
Firas Tlass (ami d’enfance de Bachar el Assad, homme d’affaires, en exil)

Bouthaina Chaabane (conseillère politique de Bachar el Assad)

Mikhaïl Bogdanov (représentant de Vladimir Poutine pour la Syrie)

Commenter cet article