Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 21/02/2017 11H40

" Et si on faisait un bébé ... ", un document inédit de Nils Tavernier et Emmanuel Mathieu ce soir.

Difficile de trouver une personne qui ne se soit jamais interrogée sur son désir d'enfant. Qu'elle soit un homme, une femme, célibataire, en couple homosexuel ou stérile.

Diffusé sur France 2 ce mardi 21 février à 23 heures, un documentaire inédit explore ce désir dans tous ces possibles, à l'heure où les techniques médicales permettent la procréation naturelle comme artificielle. 

Un film inédit écrit par Nils Tavernier, qu'il a réalisé avec Emmanuel Mathieu.

Nils Tavernier :

"Depuis plus de 25 ans, je réalise des films sur le rapport femme/enfant, surtout sur les enfants. Ma mère me disait que lorsque j’avais 5 ans, j’aimais déjà les bébés et que j’étais fasciné par eux. C’est plutôt le monde des grandes personnes qui m’effrayait peut-être, en tout cas, à 50 ans, les enfants et leur place dans le monde reste ma principale interrogation. Que ce soit dans un camp de réfugiés en Azerbaïdjan où des milliers d’hommes et de femmes vivent dans des conditions précaires ou dans des wagons à bestiaux, que ce soit en prison de femmes où les bébés sont acceptés parfois dans les centres de rétention jusqu’à 18 mois ou dans les bidons villes de Phnom Penh, mon regard et ma caméra s’arrêtent toujours sur les enfants. J’ai, par ailleurs, passé 2 ans de ma vie en soins palliatifs en pédiatrie neurologique et la place de la mort des enfants était bien évidemment centrale. Mais ce n’est pas que dans la mort ou dans l’exclusion que j’ai passé une grande partie de ma vie à tenter de comprendre la place de l’enfant dans la société. C’est en explorant le mécanisme clinique du mystère de la procréation, de la rencontre avec le spermatozoïde et l’ovocyte jusqu’à la naissance que ce film s’est construit…"

Crédit photo © Press & Co.

Commenter cet article

louise 22/02/2017 12:59

C'était nul, le seul couple dont le témoignage m'aurait intéressé, medhi et sa copine qui ont l'air défoncé par la drogue et à la rue, on ne les a pas vu. Pourtant ça aurait été intéressant de voir comment ils ont prévu d'accueilllir cet enfant, dans quel conditions matériels ?...On a l'impression que le réalisateur a trié les bons parents sur le volet. Il n'a pas choisi des parents dont on se dit "mon dieu, le pauvre gosse qui va naitre dans cette famille", il a voulu évité le fait qu'on se dise "mon dieu, pauvre gosse, c'est vraiment très égoiste de faire un enfant". J'ai fait plusieurs enfants et je pense que c'est très égoiste de faire des enfants dans un monde pareil, je n'ai jamais compris pourquoi on soupconne les gens qui ne veulent pas d'enfant d'être égoiste alors qu'il n'y a rien de plus égoiste que de faire un enfant qui va atterrir dans ce monde incensé sans avoir rien demandé à personne et qui sera peut-être très malheureux.