Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 31/03 16h07

A découvrir ce soir : La bête curieuse, avec Laura Smet et Samir Guesmi.

Pyrénées d'or de la meilleure fiction et prix de la critique Isabelle-Nataf au festival de Luchon 2017, La bête curieuse est proposé ce vendredi en première partie de soirée sur ARTE.

Téléfilm de Laurent Perreau.

Scénario : Laurent Perreau, Marcia Romano, Gaëlle Macé.

Avec : Laura Smet (Céline/Héloïse), Samir Guesmi (Idir), Laurent Poitrenaux (Vitrac), Marie Bunel (Agnès), Naidra Ayadi (Nadia), Micha Lescot (Bruno), Guillaume Marquet (Ruiz), India Hair (Élodie), Julie Sicard (la juge).

Après plusieurs années de prison, Céline, 30 ans, doit purger la fin de sa peine en liberté conditionnelle. Installée en région parisienne chez sa mère et son beau-père, elle est engagée à l'essai à la réception d'un grand hôtel de la porte de Clichy. Les relations avec certains de ses collègues sont tendues, notamment avec Élodie, qui espère aussi décrocher un CDI. Cachant à tous son passé, Céline se fait appeler Héloïse et invente mensonge sur mensonge pour ne pas éveiller les soupçons.

Soumise aux contraintes réglementaires de sa semi-liberté, Céline/Héloïse essaie d’échapper à ses fantômes et de retrouver une place dans la société. Sa rencontre avec Idir, un médecin dont elle partage la voiture pour rejoindre Paris, pourrait l'aider à prendre un nouveau départ…

Via ARTE : "Un bracelet électronique à la cheville, Céline/Héloïse traîne son passé de meurtrière comme un douloureux fil à la patte. En permanence sur le qui-vive, en proie à un lancinant vertige, la jeune femme affronte le tumulte du monde comme un oiseau pris au piège. Superbement interprétée par Laura Smet, tout en fragilité et en tension intérieure, Céline/Héloïse doit réapprendre la légèreté, la confiance, la vie sans entraves. Autour d'elle, Laurent Perreau réunit une troupe de comédiens de haute volée : Micha Lescot (attendu dans Le redoutable de Michel Hazanavicius), Marie Bunel (C'est beau la vie quand on y pense de Gérard Jugnot, en salles le 12 avril) ou encore Naidra Ayadi (découverte dans Polisse), et Oulaya Amamra, qui vient d'être couronnée du César du meilleur espoir féminin. À l'unisson, ils donnent au film un aplomb magistral."

Crédit photo © Agat Films & Cie.

Commenter cet article