Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 28/03 17h43

Document à voir en fin de soirée sur France 2 : Enfants du terril.

Le documentaire inédit "Enfants du terril", un film de Frédéric Brunnquell, écrit par Frédéric Brunnquell et Anne Gintzburger, sera diffusé ce mardi 28 mars 2017 à 23h05 dans INFRAROUGE sur France 2.

Loïc 15 ans est en phobie scolaire et peine à terminer sa classe de troisième. Théo, encore protégé par l’innocence de ses 10 ans, transforme les ruines de son quartier en vaste terrain de jeu. Les deux frères habitent au 12-14, une petite cité minière délabrée de la ville de Lens. A quelques mois de ses seize ans, Loïc se cherche et se demande s’il va définitivement quitter l’école. Patricia, leur mère, se bat pour maintenir la cohésion familiale et assurer un avenir à ses fils. Le film, entre représentations allégoriques et détresse du quotidien est une réflexion sur les effets dévastateurs de la pauvreté et sur la perte de confiance dans l’avenir qui menace les deux frères.

Note d’intention de Frédéric Brunnquell & Anne Gintzburger :

« Je n’ai pas déjeuné ce matin, j’ai faim ». Ces mots, de plus en plus d’enseignants les entendent lorsqu’ils accueillent leurs élèves le matin. Des enfants qui arrivent en classe le ventre vide et parfois même sans chaussures, des collégiens qui se retrouvent sur un parking de supermarché pour déjeuner d’un paquet de chips parce que leurs parents n’ont pas de quoi payer la cantine.

Dans les familles de ces enfants-là, on vit sous perfusion du RSA et des allocations familiales, on est un numéro sur les listes des logements sociaux. On regarde le monde à la télé et on s’invente des vies dans les jeux vidéo. Le travail n’est même plus un désir pour les parents. Avec le temps, on ne se sent plus bon à rien. Ce film documentaire « Enfants du terril » ne doit rien au hasard. Il est le fruit de plusieurs années d’observation et d’enquête.

Notre responsabilité de documentaristes consiste à aider à la compréhension émotionnelle des grandes fragilités de notre société en ces années de changement de paradigme. C’est pour cela que nous avons souhaité rendre à ses enfants pauvres leur histoire, pour que la spirale de la pauvreté nous interroge, nous tous citoyens et parents, sur nos responsabilités et nos combats.

Le film documente en faisant oeuvre d’auteur, de cinéaste, le segment le plus fragile de notre société, celui dont les blessures ou les manques dessinent cruellement l'avenir. Il cherche au plus près à saisir comment la pauvreté obère l’avenir des enfants. Comment les rendez-vous ratés de l’enfance limitent leurs chances de réussite. Comment la pauvreté est un cercle vicieux qui condamne.

Le film se passe à Lens dans un petit quartier délabré. Il pourrait se passer n’importe où en France dans d’autres villes, d’autres cités, là même où vivent trois millions d’enfants sous le seuil de pauvreté. 

Crédit photo © Chasseur d'étoiles.

Commenter cet article