Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 04/04 12h20

Bixente Lizarazu est l'invité de Marc-Olivier Fogiel dans Le Divan ce soir (extraits).

Très belle saison du côté des audiences pour Le Divan sur France 3. Ce mardi 4 avril, vers 23h15, numéro inédit où Marc-Olivier Fogiel reçoit Bixente Lizarazu.

Le champion du Mondial 98, redoutait plus que tout cette épreuve du Divan. Celui qui a toujours appris à retenir ses émotions va dévoiler, derrière sa pudeur toute basque, une facette méconnue de sa personnalité : tout en sensibilité et en introspection.

"L’écouter parler de son amour pour la mer, choisir ses mots, c’est déjà comprendre un peu de ce qui fait l’authenticité de cet homme. Car Bixente Lizarazu, c’est certes le sportif qui a remporté sur le terrain tous les titres dont un footballeur peut rêver, mais c’est surtout une personnalité profonde et attachante. Sans faux semblants, ce papa poule se livre sur les fêlures de son enfance, celles qui ont forgé ce mental d’acier qui ne l’a plus quitté depuis. Car il lui en a fallu, de la détermination pour surmonter le mauvais présage de ce coach des cadets des Girondins de Bordeaux qui dira à ses parents qu’il ne deviendrait jamais footballeur professionnel. Tout au long de sa carrière, le « basque bondissant » d’1m69 n’aura de cesse de tordre le cou aux mauvais oracles pour n’en faire qu’à sa tête. Et devenir le meilleur. En 2006, alors qu’il joue au Bayern de Munich, Bixente met un terme à son exceptionnelle carrière sur le terrain. Une autre vie commence, dédiée au plaisir, mais pas seulement. Car l’homme a le sens du défi chevillé au corps : à peine s’intéresse-t-il au Jiu Jitsu qu’il devient champion d’Europe de la discipline en 2009. Tout ce qu’il fait, Bixente Lizarazu le fait pied au plancher. Conseiller sportif sur TF1, animateur sur RTL, il réalise également une série documentaire, Frères de sport, qui l’emmène à la rencontre de sportifs du monde entier.

Réalisation : Nicolas Ferraro / Fabrice Michelin. 

Décor : Michele Sarfati.

Crédit photo © Cyril Moreau - Bestimage.