Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 08/05 11h22

Le sommaire du best of de Stupéfiant ce lundi sur France 2.

Ce lundi 8 mai à 23 heures sur France 2, Stupéfiant! propose un best of.

Au sommaire :

► L'enquête : l'art du pénis - Par Gabriel Garcia. Il était petit dans l’Antiquité, interdit au Moyen-Âge, la représentation du sexe masculin est toujours une question sensible, voire tabou. Comment les artistes représentent-ils le pénis aujourd’hui ? Quelle est la frontière entre art et pornographie ? Quelle est la cote du pénis sur le marché de l’art ?

► Les dessous de la Villa Médicis - par Renaud Villain. C’est un lieu mythique qui fascine et agace ! Depuis 350 ans, la Villa Médicis est le symbole du rayonnement culturel français à l’étranger. L’académie de France à Rome héberge, sur fonds publics, une vingtaine d’artistes chaque année. Mais début octobre, un rapport parlementaire s’interroge : ne devrait-on pas en faire un simple musée ? Plongée dans ce lieu d’Histoire et d’histoires, celles des éternelles polémiques sur ses nominations très politiques...

► Le rituel de Léa Salamé est de demander aux invités de Stupéfiant ! quelle est leur définition de l’art. Morceaux choisis parmi les grandes interviews de la saison.

► "La Brigade du Stup" : Marcel Proust. Loïc Prigent et Willy Papa remontent les filières des artistes. Cette fois, ils partent à la recherche du temps perdu…

► Beaux-Arts : 200 ans et toujours jeunes – par Guillaume Auda. C’est la plus prestigieuse des écoles d’art de France ! Au cœur du quartier de Saint Germain, les Beaux-Arts de Paris célèbrent cette année leurs 200 ans d’existence. Des beaux-arts en pleine rénovation qui vont bientôt s’ouvrir un peu plus au public avec un musée. Stupéfiant vous donne un avant-goût des merveilles qui se cachent rue Bonaparte, dans le 6ème arrondissement de Paris et vous emmène à la rencontre de jeunes artistes en formation.

► Daniel Harding : le chef qui décolle - par Aurélia Perreau. C’est le chef d’orchestre dont tout le monde parle ! A seulement 41 ans, Daniel Harding est le tout nouveau directeur musical de l’orchestre de Paris. Pour lui, ce n’est pas une première : il y a 20 ans, ce talent précoce avait déjà dirigé cet orchestre. Mais à l’époque, il avait failli s’y brûler les ailes… 

Commenter cet article