Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 20/06 6h08

Retour aux sources pour Barbara Schulz ce soir sur France 2.

Dans « Retour aux sources », des personnalités découvrent leur propre histoire et percer les mystères de celles et ceux qui les ont précédées…

Dans le numéro diffusé ce mardi à 23h15 sur France 2, la comédienne Barbara Schulz a décidé de mener l’enquête.

Bien que toujours extravertie, rieuse et spontanée, Barbara Schulz porte en elle une culpabilité intime qui lui vient de son ascendance paternelle. Car son père était ce qu’on a appelé un « enfant de la honte ». Si elle s’appelle Schulz, c’est parce que son grand-père était allemand. Werner Schulz était soldat dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre Mondiale. Fait prisonnier après la fin de la guerre, tout jeune homme, il est envoyé en France. Il n’en est plus jamais reparti car il s’est retrouvé malgré lui emporté dans une folle histoire d’amour avec une infirmière française, avec qui il a partagé toute sa vie !

Aujourd’hui encore, à 45 ans, Barbara Schulz reste pourtant mal à l’aise face à ses sombres origines. Durant toute son enfance, sa famille a toujours imposé un silence gêné sur les amours interdites de ses grands-parents.

Barbara Schulz souhaite donc lever le voile sur cette famille allemande qu’elle ne connaît pas, en espérant se défaire de cette culpabilité qui la ronge depuis si longtemps. « Je ne sais pas ce qu’ils ont fait pendant la guerre ni comment ils ont agi, et il n’y a rien de pire que le doute car on s’imagine des tas de choses… Je trouverai peut-être des horreurs mais ça m’est égal : j’ai besoin de savoir la vérité pour arrêter de douter… et de culpabiliser. »

Au départ de son aventure, Barbara sait très peu de choses sur son grand-père Werner dont elle était pourtant très proche. Elle n’a que quelques enregistrements audio qu’elle avait réalisés auprès de lui avec son téléphone portable. Par hasard, quelques jours avant sa mort, elle voulait le faire parler. De la guerre, de son coup de foudre pour cette infirmière française, sa grand-mère. Mais il ne dit quasiment rien sur sa vie d’avant, en Allemagne. Tout juste sait-elle que Werner avait 11 ans en 1936 et qu’il a même assisté aux Jeux Olympiques de Berlin ! Mais comment a-t-il vécu la montée du nazisme ? A-t-il fait partie, comme beaucoup d’enfants allemands, des Jeunesses Hitlériennes ? Et ensuite, quand il était soldat de la Wehrmacht, comment s’est-il comporté ?

Pas à pas, de l’Est de la France jusqu’à Berlin, nous suivons ainsi le périple de Barbara Schulz sur la trace de ses racines allemandes.

Une série documentaire racontée par Marie Drucker.

Production et crédit photo Phare Ouest Productions

Commenter cet article