Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 23/07 17h10

Très bon démarrage aux Etats-Unis pour Dunkerque, de Christopher Nolan.

En salles depuis vendredi aux Etats-Unis (et mercredi en France), un des films les plus attendus de cette année 2017 et qui est déjà un succès critique : Dunkerque.

Outre-Atlantique, le démarrage est très bon pour un film de guerre : un peu plus de 50 millions de dollars de recettes de vendredi à dimanche (comprend les avant-premières). C'est quasiment trois fois plus au même moment que Valerian, de Luc Besson...Et 106 millions de recettes à travers le monde en trois jours.

Christopher Nolan a mis en scène ce long-métrage qui se déroule au cours de la fameuse évacuation des troupes alliées de Dunkerque en mai 1940. Budget de prod : 150 millions de dollars.

Avec Kenneth Branagh, Cillian Murphy, Fionn Whitehead, Mark Rylance, Tom Hardy, Tom Glynn-Carney, Jack Lowden, Harry Styles, Aneurin Barnard, James D’Arcy et Barry Keoghan.

Tourné en décors naturels en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et à Los Angeles.

Des centaines de milliers de soldats anglais et alliés sont encerclés par les forces ennemies. Ils sont bientôt pris en étau entre la mer et les Allemands... L'histoire se déroule sur terre, en mer et dans les airs. Des avions Spitfire de la Royal Air Force prennent en chasse l'ennemi, tendant de protéger les hommes sans défense, coincés sur la plage. Entretemps, des centaines de petites embarcations pilotées par des civils et des militaires cherchent à rejoindre Dunkerque pour sauver les soldats. Une opération à haut risque et une véritable course contre la montre...

Christopher Nolan : "Ce qui s’est passé à Dunkerque, c’est l’une des plus belles histoires humaines qui soit, la course contre la montre la plus hallucinante qu'on puisse imaginer et un enjeu déterminant. En réalité, le suspense était insoutenable. Notre but, dans ce film, était de plonger les spectateurs dans cette situation tout en respectant scrupuleusement les faits historiques et en ménageant une part de divertissement et d'adrénaline."

Commenter cet article