Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 26/10 5h51

De Gaulle chez les soviets, document inédit ce jeudi 26 octobre sur France 3.

De Gaulle chez les soviets, document inédit diffusé ce jeudi 26 octobre à 23h30 sur France 3.

Printemps 1960, Paris est en effervescence : à l’invitation du Général de Gaulle, Nikita Khrouchtchev est le premier dirigeant soviétique à venir en visite officielle en France. Pendant onze jours, tout le pays vit au rythme du voyage du chef communiste, accueilli par des foules enthousiastes à chacune des étapes d’un véritable Tour de France. Khrouchtchev séduit, amuse, étonne et les français s’interrogent : est-ce là le vrai visage du leader bolchevique ?

Six ans plus tard, c’est de Gaulle qui visite l’Union soviétique, pendant douze jours, de Moscou à Novossibirsk et de Baïkonour à Leningrad. Cela fait des années qu’aucun dirigeant occidental n’est venu en Union soviétique et l’engouement populaire, parfaitement organisé par les autorités, semble cependant bien réel. Le Général s’amuse : au Kremlin, face à Brejnev, il dit ce qu’il pense et dans la rue il prend des bains de foule en serrant des mains par dizaines.

En pleine guerre froide, deux parenthèses incongrues et presque oubliées de la scène diplomatique internationale. Ces deux voyages, intégralement filmés par les télévisions soviétiques et françaises, abondamment commentés par des centaines de journalistes et évoqués en détail dans les Mémoires des deux Chefs d’Etat, racontent tout d’abord leur époque. En plus de constituer des documents passionnants pour la découverte de tout un pan de la politique diplomatique de la France pendant la Guerre Froide, ces archives révèlent un Charles de Gaulle profondément respectueux de la grande « Russie éternelle », de sa culture et de son Histoire. La Russie, ce géant qu’il reconnait, par-delà l’idéologie, comme l’allié d’hier et qu’il ménage, en fin stratège, comme l’ami de demain.

Réalisation : Nicolas Jallot. 

Montage : Nina Beliaeva.

Crédit photo © Betula Productions.

Commenter cet article