Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 24/10/2017 9H25

Sur France 5 :  à la rencontre de parents aveugles qui élèvent en solo leurs enfants.

Sensibiliser le public des personnes voyantes à la vie quotidienne des personnes malvoyantes et des aveugles, donner aussi à ces dernières des informations utiles pour une meilleure insertion et leur offrir un espace d'expression : telle est l'ambition d'À vous de voir. Un programme diffusé chaque premier lundi du mois, en matinée sur France 5.

Le 6 novembre à 10h15 : Parents à part entière !

Comment être parent quand on est aveugle ? Comment protéger son enfant si on ne voit pas les voitures arriver au moment de traverser ? Est-il possible de rester encore l'adulte qui rassure, qui guide ? Est-ce que les rôles ne risquent pas de s'inverser faisant de l'enfant l'accompagnateur, celui qui explique, décrypte, anticipe ?

La réalisatrice Anne-Sarah Kertudo a perdu la vue il y a deux ans. Elle s'interroge sur sa capacité à rester une vraie mère, une maman à part entière qui ne serait pas juste une présence symbolique au côté du père, le vrai référent fiable et rassurant. Pour trouver les réponses à ses questions, elle part à la rencontre de parents aveugles qui élèvent en solo leurs enfants. Et puis cette situation un peu exceptionnelle, une mère ou un père seul avec des enfants, fait naître une autre question : la justice confie-t-elle facilement la garde de ses petits aux parents qui ne voient pas ? Le juge fera-t-il confiance au papa ou à la maman aveugle?

Naïma, Julien, Frédéric et Mickaël partagent leurs vies de famille monoparentales à la fois exceptionnelles et tellement « normales ».. Ils évoquent leur quotidien, l'organisation des courses, des devoirs, des sorties... Ils racontent aussi leurs expériences avec la justice, le regard porté sur leur handicap par des avocats ou des juges convaincus qu'une personne aveugle ne peut pas élever un enfant seul. Les préjugés sur le handicap changent mais les mentalités évoluent doucement. 

Commenter cet article