Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 21/11 16h18

Communiqué de presse de LCP.

Un article du site de BuzzFeed relate un événement survenu au sein de LCP en novembre 2014. Le journaliste mis en cause avait été sanctionné par un avertissement. Aucune autre dénonciation visant ce journaliste, directe ou indirecte, n’a été transmise à la direction. Les deux mesures de licenciement évoquées dans l’article, concernant d’autres salariés, avaient été prises à raison de faits réitérés et revêtant un degré de gravité plus important.

En 2016, devant le CHSCT, la nouvelle direction de LCP a rappelé le dispositif mis en place pour prévenir tout acte de harcèlement/agression et favoriser le témoignage des victimes : saisine du CHSCT, du référent risques psycho-sociaux ou encore d’un membre de la direction. Lors des entretiens annuels individuels, il est systématiquement demandé aux salariés s’ils estiment avoir subi des agissements inappropriés pouvant constituer du harcèlement ou ont été témoins d’agissements de cette nature commis à l’encontre d’un autre membre du personnel. Aucun fait de harcèlement/agression n’a été signalé. Lors du Conseil d’administration de LCP en décembre 2016, Madame la députée Isabelle Attard a évoqué des témoignages qu’elle avait reçus récemment concernant des cas de harcèlement sexuel au sein de la rédaction, sans donner aucune précision. Les membres du CHSCT, saisis par la direction, ont indiqué qu’aucun cas de harcèlement/agression ne leur avait été signalé, ce qu’a confirmé la référente risques psycho-sociaux. Malgré plusieurs demandes, Madame Attard n’a pas apporté davantage d’informations.

Ce lundi, la journaliste concernée en 2014 a informé la direction de sa décision de déposer plainte. La direction lui a assuré sa volonté de lui permettre de continuer à travailler sereinement au sein de la chaîne.

La presse fait aujourd’hui état de témoignages anonymes et non datés mettant en cause le comportement de ce même journaliste

La direction de LCP a immédiatement décidé de diligenter une enquête interne menée par le Secrétaire général de LCP Eric Moniot, avec un délégué du personnel et un membre du CHSCT.

Marie-Eve Malouines, présidente de LCP, a réaffirmé devant l’ensemble du personnel ce jour sa volonté de protéger les victimes de harcèlement et de tout mettre en œuvre pour favoriser leur expression et faire cesser les agissements de harcèlement/agression qui seraient avérés.

Commenter cet article

Glock 21/11/2017 17:44

Il va prendre feu sous 48 heures. Si Frédéric nous évite une diversion style Shoa et l'antisémitisme, on aura le cul bordé de nouilles. Pttttiiiiin le grand démocrate valeur républicaine doit être en panique complet là.