Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 29/11 13h35

Document inédit ce soir sur France 5 : Iran, le réveil d'un géant (Extrait).

Film documentaire inédit, réalisé par Julie Lerat et Christophe Bouquet, ce mercredi à  20h50 sur France 5 : Iran le réveil d'un géant.

Isolé pendant près de 40 ans, mis au ban des nations, l'Iran semble aujourd'hui prêt à renouer avec le monde. L'écrasante majorité des Iraniens veut que le pays s'ouvre et fasse valoir son incroyable potentiel : des réserves de gaz et de pétrole sous-exploitées, une population jeune et éduquée, une culture et un patrimoine qui fascinent et attirent de plus en plus de touristes…

Mais au coeur du pouvoir iranien, un puissant corps d'élite s'oppose à l'ouverture et au dialogue. Les Gardiens de la révolution, placés sous l'autorité du Guide suprême, sont l'un des piliers de la République islamique. Au cours des quinze dernières années, ils ont permis à l'Iran d'étendre son influence au Moyen-Orient. Aux yeux des États-Unis, et pour les voisins de l'Iran, les Gardiens de la révolution sont l'une des principales menaces à l'équilibre régional. Cela n'empêche pas l'Europe, la France en tête, d'être partisane du dialogue et de croire qu’un autre genre de relation est possible avec l’Iran.

Dans ce documentaire, interviennent :

> Laurent Fabius, ancien ministre français des Affaires étrangères qui a négocié l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien pour la France.

> Bruno Foucher, ancien ambassadeur de France en Iran de 2011 à 2016. Persanophone, c’est un fin connaisseur de l’Iran et de ses relations avec la France. Il a également été deuxième conseiller à Téhéran de 1997 à 2000.

> Gary Sick, conseiller principal pour le Golfe Persique à la Maison-Blanche de 1976 à 1981, il est en poste au moment de la révolution iranienne. Il a été membre du Conseil de sécurité nationale sous Gerald Ford, Jimmy Carter et Ronald Reagan. Aujourd’hui, il est professeur à l’université de Columbia.

> Mostafa Tajzadeh, figure majeure du camp réformateur en Iran, ancien ministre de la Culture, ancien conseiller du président Khatami. Il a été arrêté en 2009 pendant le Mouvement vert et a passé sept années en prison.

> Nasser Hadian, professeur de sciences politiques à l’Université de Téhéran. Considéré comme un réformateur, il a été membre du Centre pour la recherche stratégique, un think tank rattaché aux plus hautes sphères du pouvoir en Iran.

> Ali Ansari, professeur à l’université St Andrews en Écosse, il a fondé l’Institut d’études iraniennes. Il est membre de la British Academy et du Royal United Services Institute, principal think tank britannique sur la défense et la sécurité.

> Alevi Borujerdi, Grand Ayatollah, il enseigne à Qom, la capitale du chiisme en Iran. Il est issu d’une longue lignée d’Ayatollahs très respectée dans le pays.

> Hamzeh Ghalebi, responsable de campagne des jeunes réformateurs en 2009, il était l’un des bras droits du candidat à la présidentielle Mir Hossein Mousavi. Il a été emprisonné après le déclenchement du Mouvement vert. Aujourd’hui, il est réfugié en France.

> Xavier Houzel, négociant en pétrole, il entretient, depuis plus de 40 ans, des liens avec l’Iran.

> Suzanne Maloney, chercheuse à la Brookings institution, persanophone, elle a été conseillère du Département d’Etat américain sur l’Iran.

> Jean-Claude Cousseran, diplomate français, était en poste à Téhéran au moment de la révolution iranienne. Nommé au ministère des Affaires étrangères, il a participé à la libération des otages français du Liban. Aujourd’hui, il est directeur de l’Académie diplomatique internationale.

> Turki Al Faisal, ancien chef des services secrets saoudiens, membre de la famille royale saoudienne.

Crédit photo © Yami2

Commenter cet article