Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 05/11 10h25

Journal filmé d'un exil, à voir ce dimanche soir sur Toute L'Histoire.

Une traversée de vie qui se déroule sur trente ans, c’est ce que vous propose la chaîne Toute L'Histoire dans “Journal Filmé d’un exil”, ce dimanche 5 novembre à 20h45.

Ce film documentaire inédit réalisé avec des images privées et prises sur le vif vous raconte l’histoire d’une famille qui a vécu la fuite et l’exil.

Robert Bernas est parisien, originaire d’une famille juive polonaise arrivée à Paris vers 1860. Au décès de son père, sa mère Dora est contrainte de se séparer de ses enfants pour travailler et subvenir à leurs besoins. Elle envoie Robert à Vienne, chez une tante qui travaille comme gouvernante dans une famille juive originaire de Hongrie. C’est au sein de la famille Blum que Robert rencontre Lola qu’il épouse en 1933. Il achète sa première caméra 8mm Eumig à Vienne, en 1936. Comme la plupart des cinéastes amateurs, il fixe les moments de bonheur.

En mars 1938, c’est l’Anschluss à Vienne (annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie). Robert détourne alors sa caméra du cercle familial pour la diriger sur les événements qui se déroulent sous ses yeux. Il filme le va-et-vient des avions, des convois allemands et fait des plans symboliques pour exprimer la peur et la tension qu’il partage avec les siens. Puis il prend le risque de camoufler sa caméra sous son manteau pour filmer les troupes nazies qui envahissent la ville, la foule qui les accueille, les bannières à croix gammées sur tous les murs de Vienne, y compris la devanture du magasin de linoléum de son beau-père. Robert ne se sépare plus de sa caméra, il s’en sert comme d’un oeil témoin.

Ses images ont aujourd’hui une valeur cinématographique, historique et sociale.

Commenter cet article