Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 27/11/2017 9H30

La bataille de la pilule : document inédit sur Toute l'Histoire.

La pilule contraceptive. Deux mots qui semblent aujourd'hui anodins aux yeux de nombreuses personnes. Pourtant, ces derniers ont scindé la société française en deux camps.

La chaîne Toute l'Histoire revient sur le sujet, ce lundi 27 novembre à 20h45 dans le film documentaire de Stéphane Benhamou et Éric Bitoun : “La bataille de la pilule”.

Le combat pour les droits des femmes va connaitre une avancée importante dans la France des années 60. Dans un climat très conservateur empreint de religion, une loi de 1920 criminalise encore tout usage de la contraception ou de l'avortement. La loi proposée par le député gaulliste Lucien Neuwirth, pour légaliser l'usage de la pilule contraceptive, va engendrer des débats passionnés au sein de la société. L'église catholique et l'ordre des médecins sont peu enclins à questionner leur position de contrôle, et le monde politique, très largement masculin, se divise. La liberté des femmes à disposer de leur corps est perçue comme un danger dans ce système patriarcal.

Pourtant, les idées progressistes se développent. Aux Etats-Unis, la pilule contraceptive est en vente dès 1961. A l'image des mouvements féministes anglo-saxons, le planning familial français milite pour une meilleure éducation sexuelle, face aux dangers de l'avortement illégal. Et ces questions seront au coeur de la campagne présidentielle de 1965, entre De Gaulle et Mitterrand.

Mais la lutte pour l'émancipation des femmes sera longue. Après le vote de la loi Neuwirth en 1967, encore très limitée par de strictes conditions d'application, il faudra attendre 1974 pour que la pilule soit réellement accessible et remboursée par la sécurité sociale, et 1975 pour voir la loi Veil légaliser l'avortement. Des droits difficilement acquis, mais qui cinquante ans plus tard sont parfois encore remis en question.

(Rediffs mercredi à 17h25, jeudi à 10h40, samedi à 23h10).

Commenter cet article