Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 08/01/2018 9H50

Dès ce lundi sur ARTE : la série courte et décalée A musée vous, A musée moi.

Dès ce 8 janvier et jusqu'au 4 mars 2018, à 20h45 sur ARTE (sauf le mardi), place à A musée vous, a musée moi.

Sur un ton résolument décalé et se jouant des anachronismes, la série courte réalisée par Fabrice Maruca (La Minute vieille) donne vie à dix célèbres tableaux, de La Joconde à American Gothic en passant par Les raboteurs de parquet.

Meilleur programme court 2017 au Festival de la Rochelle, A Musée Vous A Musée Moi est une exploration ludique de l’art en 30 épisodes, qui a exigé un travail de reconstitution et un casting pointus, annonce le diffuseur.

Le générique est signé Cut Killer et interprété par JoeyStarr.

Chaque tableau est décliné en 3 épisodes :

La Joconde de Leonard de Vinci

American Gothic de Grant Wood

Arlequin et Pierrot de André Derain

Le Tricheur à l’as de carreau de Georges de La Tour

Dans la Serre de Edouard Manet

Triple portrait de Richelieu de Philippe de Champaigne

Les Amants III de René Magritte

Les Raboteurs de parquet de Gustave Caillebotte

The Problem We All Live With de Norman Rockwell

Autoportrait de Degas et Evariste de Valernes de Edgar Degas

Dès ce lundi sur ARTE : la série courte et décalée A musée vous, A musée moi.

Au fil des épisodes, dix tableaux prennent la parole. Dès que la caméra s’approche de la toile, celle-ci s’anime. Le spectateur assiste à une saynète loufoque qui fait interagir les personnages de l’œuvre, incarnés par des comédiens si bien grimés qu’ils se confondent avec les modèles d’origine.

Rendre les tableaux «vivants», tel est le projet de Fouzia Kechkech, productrice férue d’art et tête pensante de cette série courte (30 x 2mn). Une manière de les dépoussiérer et, pour les néophytes, de raconter leur signification et les conditions de leur création.

À la fin de chaque épisode, les personnages se figent à nouveau. Le tableau redevient une pièce de musée, mais il n’est plus tout à fait le même : pendant un court intermède, il a raconté une histoire qui l’inscrit durablement dans notre mémoire. 

Crédit photos © Cocorico & Co

Commenter cet article