Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 31/01 11h25

Des Sous-Doués aux Profs, l'école fait son cinéma : document de Christophe Carrière ce soir sur France 4.

Lieu d’initiation et d’instruction, l’école est un terrain de jeu sans limites pour les scénaristes du monde entier, et un jeu de miroir infini pour chaque spectateur, quel que soit son âge. Mieux qu’un sujet ou qu'une thématique, l’école est un univers ! Qui plus est, commun à tous, car tout le monde est allé à l’école, justement ! Plus ou moins longtemps, mais qu’importe !

Le documentaire "Des Sous-Doués aux Profs : l'école fait son cinéma" élargit un peu plus ce champ de tous les possibles qu’est la période scolaire durant laquelle, le temps d’un film et à travers les protagonistes, on aime, on travaille, on frémit, on s’amuse, on rêve, et d’une manière ou d’une autre, on apprend.

Les Sous-Doués, de Claude Zidi, est le premier succès populaire français du genre. Ce n’est pas un hasard si cette comédie potache fédère encore aujourd’hui tous les publics, de la même manière que d’autres longs-métrages par la suite. Tout y est poussé à l’extrême ! Tout y est permis ! L’école, jusque-là considérée comme un lieu sacré dévolu à l’autorité, devient une aire de jeu et, avec du recul, un espace de liberté.

"Des Sous-Doués aux Profs : l'école fait son cinéma" lève le voile sur les secrets de tous ces « succès scolaires » qui jalonnent le cinéma français depuis trente-cinq ans au travers de nombreux extraits, mais aussi de témoignages de Claude Zidi, Élie Semoun, Arié Elmaleh, Christophe Barratier, François Berléand, Guillemette Odicino, Laurent Gamelon…

Que ces films s’inscrivent dans le comique comme Neuilly sa mère ! ou Les Profs, dans le social comme Le Plus Beau Métier du monde ou Entre les murs, ou encore dans l’émotion comme Les Choristes, tous ces films montrent à quel point l’établissement scolaire demeure un microcosme humain fermé par un portail. Les sentiments y fleurissent, les dysfonctionnements de la société s’y reflètent, les rêves et désillusions s’y côtoient. En parallèle, ils suivent l’évolution du système éducatif avec toutes les questions qu’il soulève.

Le sociologue Emmanuel Ethis, reviendra sur ces interrogations et expliquera en quoi ces longs-métrages sont riches d’enseignements.

Écrit par Christophe Carrière. 

Réalisé par Guillaume Perez. 

Diffusion ce mercredi 31 janvier à 22h30 sur France 4.

Crédit photo Claude Zidi © Very French productions et A la vie Productions

Commenter cet article