Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 14/01 8h34

Les vidéos d'On n'est pas couché samedi avec Benoît Hamon, Richard Malka, Victoria Abril.

Hier, samedi 13 janvier vers seulement 23h30, nouveau numéro du talk hebdomadaire On n'est pas couché. Sur France 2.

Laurent Ruquier, accompagné de Christine Angot et Yann Moix, recevait :

Benoit HAMON. Conseiller régional d’Île-de-France. Le 1er juillet 2017, il quitte le PS pour lancer « Génération.S le mouvement », premièrement nommé Mouvement du 1er juillet.

Richard MALKA pour le livre : « Tyrannie » aux éditions Grasset.

Constance DEBRÉ pour l'ouvrage « Play Boy » aux éditions Stock.

Victoria ABRIL & Jean-Baptiste MAUNIER présents pour la promo de « Paprika » une comédie de Pierre Palmade. Metteur en scène Jeoffrey Bourdenet.

HOSHI pour l'album : « Il suffit d’y croire » chez Jo & Co.

A propos de Tyrannie, l'éditeur présente ainsi le livre :

"Aux portes de l’Occident, un dictateur opprime son peuple au nom de la transparence et de la pureté. Dans cette prison à ciel ouvert, les enfants ont le visage masqué et les citoyens récitent en masse un petit livre dont l’idéologie venimeuse contamine peu à peu le monde… À Paris, dans une salle d’audience scrutée par la presse internationale, un homme, évadé de ce pays de cauchemar et seul rescapé d’un massacre, tente de justifier son crime politique. Saura-t-il réveiller les consciences ? Son avocat, un grand plaideur ombrageux, ambigu, sensuel, doit accomplir l’impossible : obtenir l’acquittement d’un meurtrier qui revendique son acte. À ses côtés, la nuit, le jour, une réfugiée politique irrésistible à laquelle il se lie de passion trouble : qui manipule qui ? Journalistes, témoins, psychiatres, juges ou avocats, c’est notre temps qui se joue dans ce procès du siècle, avec ses mensonges, ses secrets et ses grâces inattendues… Rappelant 1984 de George Orwell et Douze hommes en colère, entre utopie politique, roman d’amour et thriller judiciaire, Tyrannie est un premier roman comme la scène littéraire française n’en offre pas."

Commenter cet article