Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 31/01/2018 8H30

Top Chef donne une fausse image de la cuisine et des cuisiniers, juge le chef Bruno Verjus.

Le chef Bruno Verjus est agacé par Top Chef, qui fait son retour ce soir sur M6, et le fait savoir dans Libération.

Celui qui a reçu de bonnes critiques pour son restaurant parisien dénonce un enchaînement de tensions, qui caressent le cerveau reptilien à la manière d’un film pornographique. "Ce genre d’émission ne cherche pas à orthonormer l’individu, à lui donner des éléments d’analyse comme certains programmes de bouffe sur Arte. On fait appel aux instincts les plus basiques : le spectacle, la compétition, le sang, les larmes."

Bruno Verjus estime que Top Chef donne une fausse image de la cuisine et des cuisiniers. Selon lui, on ne peut pas créer de grands plats et ouvrir son resto à 22 ans.

"Top Chef est le reflet d’une époque avide de paillettes, de tensions, de drames. La télé exige un spectacle permanent. Le calme ennuie. Or, beaucoup de grands chefs créent des plats «ennuyeux» au premier coup d’œil. Prenez Alain Passard (L’Arpège) ou Bernard Pacaud (L’Ambroisie) : la pureté qu’ils recherchent n’est pas spectaculaire mais elle se mange très bien !"

Concernant la créativité de certains candidats, Bruno Verjus réplique qu'ils ont l’air astucieux dans la démarche de construction ou déconstruction d’un plat. Mais ce n’est pas ça qui fait la cuisine... "Le travail d’un cuisinier requiert beaucoup de patience, d’endurance et du courage pour affronter les différentes épreuves qu’on rencontre. Il faut non seulement concevoir des recettes, mais porter une équipe, entretenir des liens avec ses producteurs - toutes ces coulisses du métier, vous ne les verrez pas dans Top Chef. Ne confondons pas le processus artistique, qui peut s’entrevoir à un moment donné, comme à la télé, et une carrière artistique qui se construit avec le temps"

A propos de la participation de nombreux chefs étoilés à l'émission de M6, celui qui a décliné une proposition de la chaîne souligne qu'ils sont pris par ce syndrome qui consiste à ne pas pouvoir refuser une invitation de la télé. "Mêmes ceux qui disposent déjà d’une notoriété solide acceptent, parce que l’exposition profite à leurs affaires. D’autre part, la télé utilise des chefs reconnus (étoilés au Michelin ou titrés Meilleur ouvrier de France) en tant qu’alibis."

Commenter cet article