Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 15/03 10h25

La mini-série National Treasure diffusée ce soir sur ARTE (4 épisodes à la suite...).

Dans la mini-série britannique National Treasure, accusée d’agressions sexuelles, une star de la télé voit sa vie et celle de ses proches basculer.

Une mini-série écrite par Jack Thorne et réalisée par Marc Munden qui explore avec finesse la déflagration et les ressorts peu reluisants d’un scandale sexuel, annonce ARTE.

Diffusion ce jeudi 15 mars en soirée avec les 4 épisodes à la suite...

3 BAFTA Awards 2017 dont la meilleure mini-série

FIPA d’or 2017 du meilleur scénario

Meilleur acteur, Monte-Carlo 2017

Avec Robbie Coltrane, Julie Walters, Tim McInnerny, Andrea Riseborough...

Les personnages de cette fiction titrée ici Monstre sacré se réfèrent souvent à un scandale qui a secoué l’Angleterre avant la déferlante Weinstein, souligne le diffuseur : les révélations en 2012 sur le présentateur de l’émission Top of the Pops Jimmy Savile (mort en 2011), prédateur sexuel qui aurait fait des centaines de victimes.

"Fondée sur un scénario subtil et une distribution brillante, la série épingle un monde audiovisuel machiste, enclin aux abus sexuels. Mais l’intrigue s’engouffre avant tout dans l’enfer vécu par Paul (Robbie Coltrane, bien connu des amateurs de la saga Harry Potter où il campait le demi-géant Hagrid) et ses proches, sur l’impact et les ressorts d’une telle affaire. Homme instable au visage poupin, Paul peut susciter les mêmes sentiments mêlés (empathie, crainte et répulsion) que dans sa famille. Au fil des épisodes, les révélations s’enchaînent mais un dévastateur nuage d’ambivalence perdure et entretient le suspense. Monstre sacré explore la fameuse «zone grise» dans les rapports de séduction entre un homme et une femme, entre une vedette et ses fans : une relation d’emprise complexe, qui donnera du fil à retordre à ceux qui sont en quête d’intime conviction."

Crédit photo © Joss Barratt, The Forge & all3media International

Commenter cet article