Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 21/03 10h55

Pardonner l'impardonnable : thème de Dans les yeux d'Olivier Delacroix ce mercredi soir.

Ce mercredi 21 mars à 22h35 sur France 2.

Avec son sens aigu de l’écoute et la proximité qu’il instaure, Olivier Delacroix rencontre des anonymes au destin singulier et partage leur quotidien, reçoit leurs confidences. Il pose un regard sur la société bien loin des stéréotypes et aborde des sujets sensibles. Avec tact et bienveillance, il rend la parole plus libre. Pour cette 7e saison inédite, Olivier Delacroix reprend la route.

Thème de cette soirée : Pardonner l’impardonnable.

Pardonner, même le pire, qui en est capable ? Le pardon suscite beaucoup plus de questions que de réponses. Comment pardonner lorsqu’on a subi l’irréparable, comment ne pas se laisser envahir par la colère, la haine ou le désir de vengeance ? Olivier Delacroix est allé à la rencontre de femmes et d'hommes dont la vie a basculé à la suite d'actes d’une extrême violence. Alors que cela semblait impossible, ils ont trouvé la force de pardonner.

Aurélie est pédiatre à Échirolles. Le 28 septembre 2012, son fils Kevin meurt à l’âge de 21 ans, lynché à quelques mètres de chez lui. Très croyante, cette maman endeuillée a su transformer sa douleur et sa colère en pardon, un pardon symbole de paix qui a inspiré toute une ville.

Benoît n'avait que 11 ans quand son père a tué sa mère d'un coup de fusil. Petit dernier d'une fratrie de cinq, Benoît est le seul membre de la famille à lui avoir pardonné son crime.

Pascal a été victime d'une attaque au vitriol. Défiguré à vie, il a frôlé la mort et a perdu l'usage d'un œil. Il a pourtant réussi, après de longs mois de souffrance et 20 opérations chirurgicales, à se libérer du poids de sa haine en pardonnant à son agresseur.

En recevant, à 18 ans, les confidences d'un tueur, Claire est devenue malgré elle complice d'un assassinat. Hantée par ce secret, elle a mis plus de vingt ans à se pardonner d'avoir gardé le silence.

Crédit photo © Prod.

Commenter cet article