Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 02/04 11h38

Ce lundi soir sur France 3 : Antoine Duléry et Chanee sur la terre des ours, au Cambodge.

Un film documentaire réalisé par Jérôme Korkikian, qu'il a co-écrit avec Claire Barrau, Frédéric Fougea et Chanee à découvrir ce lundi 2 avril en première partie de soirée sur France 3.

Le comédien Antoine Duléry rejoint Chanee à dix mille kilomètres de la France, au cœur de la forêt de la chaîne des Cardamomes, au nord-est du Cambodge. Cette région isolée, boisée et montagneuse, longue de 300 km, est un magnifique sanctuaire naturel pour les animaux. C’est la terre des ours noirs d’Asie et des ours des cocotiers.

Très peu de visiteurs s’aventurent dans cette immensité méconnue, mais les braconniers y font malheureusement de nombreuses incursions. Ils traquent les ours, les piègent et les capturent pour les expédier dans des fermes à bile en Chine ou au Viêtnam. Les animaux finissent parqués dans des cages minuscules, le ventre percé par des cathéters qui pompent leur bile. Les ours d’Asie sont en effet utilisés pour fabriquer des remèdes de la médecine traditionnelle chinoise ainsi que quantité de pseudo médicaments censés guérir aussi bien du cancer, du mal de gorge que des problèmes de sexualité.

Plus de 10 000 bêtes seraient ainsi exploitées jusqu’à la mort pour alimenter le marché des produits “miracles”. Confrontés à cette cruauté, Antoine Duléry et Chanee rejoignent une équipe de “Wild Life Alliance”, une des fondations qui luttent pour éviter l’extinction des ours et sauver ceux qui sont torturés dans les fermes à bile. Les deux compagnons d’aventures s'intéressent également au sort des orphelins dont les parents ont été capturés. Ces petits qui ressemblent à d’adorables peluches sont parfois vendus comme animaux de compagnie à des particuliers, mais en grandissant ils deviennent encombrants et dangereux. Leurs maîtres finissent le plus souvent par les laisser croupir en cage ou les abandonnent. Relâchés dans la nature, ces animaux qui n’ont jamais connu la vie sauvage sont incapables de se débrouiller tout seuls et meurent rapidement.

Dans un temple bouddhiste, Antoine et Chanee participent au sauvetage d’un ours noir dont les moines ne savent plus quoi faire. Ils se rendent ensuite dans un orphelinat de la fondation “Free The Bears” dans la région de Phnom Penh, où ils font la connaissance d’une orpheline de 6 mois appelée Sorya. Cette oursonne des cocotiers a besoin d’aide pour sortir de son traumatisme et grandir en devenant autonome, mais l’animal, aux griffes déjà dangereuses, impressionne Antoine Duléry. Il faut pourtant qu’il aille à sa rencontre, et qu’il se fasse accepter. Sans connexion avec elle, il aura du mal à favoriser l’émancipation de Sorya. Épaulé par Chanee, monsieur Hung, le chef des soigneurs, et par Kyrstie, la vétérinaire, Antoine va alors surmonter ses craintes et s’impliquer dans la réhabilitation de la jeune orpheline et de ses congénères.

Commenter cet article